Club de foot Montréal

Un vent négatif chez les fans

Publié | Mis à jour

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le nouveau nom de l’Impact, Club de Foot Montréal, est loin de faire l’unanimité chez les partisans.

Les réactions ont été nombreuses et ils se sont attaqués au logo, au nom ou aux communications du club. 

Kevin Gilmore était d'ailleurs de passage à Dave Morissette en direct pour en discuter. À voir dans la vidéo ci-dessus.

Certains anglophones rappellent que clubfoot en anglais, c’est un pied bot, un problème qui affecte les enfants. Le logo comporte aussi un flocon de neige, ce qui ne manquera pas de générer des quolibets, toujours chez les anglophones.

En effet, dans la langue de Shakespeare, il ne s’agit pas d’un compliment. L’expression snowflake fait référence à une personne sensible qui est trop facilement blessée par les commentaires des autres.

En même temps, comme le veut la vieille maxime, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.

Il est évident qu’un changement de nom pour un club qui existe depuis plus de 25 ans n’allait pas passer comme une lettre à la poste.

Il y a fort à parier que les réactions se seront calmées quand le nouveau maillot sera dévoilé d’ici un mois.

Prévisible 

Le président de l’Impact, Kevin Gilmore, n’a pas du tout été démonté par le vent négatif qui a soufflé sur Twitter et Facebook après l’annonce.

«On s’attendait à ça. Je m’attends à ce que les réseaux sociaux soient peuplés par les gens qui ne sont pas contents.»

«On savait que ça ne ferait pas l’unanimité. Je m’attendais à ce que les réactions négatives soient plus présentes. On espère qu’avec le temps, ils vont comprendre la décision de faire un tel changement.»

Le club a pris un risque en faisant ses démarches discrètement, mais Gilmore assure que toutes les recherches nécessaires ont été faites.

«On a gardé une équipe assez serrée et la recherche s’est faite de façon discrète, notamment lors de la campagne l’Impact montréalais.»

«Il y a beaucoup de recherche qui a été faite pour prendre le pouls des partisans indirectement.»

Inspiration 

Dans l’histoire de la Major League Soccer, quelques équipes ont changé d’identité et l’une des transformations les plus percutantes a été celle des Wizards de Kansas City, qui sont devenus le Sporting de Kansas City lors de la saison 2011.

Les Wizards n’avaient pas un passé moche, mais vivotaient un peu lors du changement d’identité, et depuis cette transformation, le Sporting est devenu l’un des fers de lance de la MLS avec neuf participations aux séries en 10 ans, quatre titres d’association et une coupe MLS.

«Je regarde Kansas City comme un modèle, a admis Kevin Gilmore. Leur stade est plein, ils ont fait des efforts pour se rapprocher de la communauté et rayonnent dans plusieurs États autour de Kansas City.»

«Je suis sûr que ç’a été reçu comme nous à l’époque, et maintenant c’est une équipe qui se démarque.»