HKN-HKO-SPO-DALLAS-STARS-V-DETROIT-RED-WINGS

Crédit : AFP

LNH

Les Red Wings choisissent leur nouveau capitaine

Publié | Mis à jour

L’attaquant Dylan Larkin est devenu le 37e capitaine de l’histoire des Red Wings de Detroit, mercredi.

Cette nouvelle n’est pas surprenante, car le directeur général Steve Yzerman avait mentionné avant les Fêtes que son club identifierait un capitaine pour 2021.  

«Dylan est un hockeyeur extrêmement compétitif et engagé qui établit des standards élevés en termes de dévouement et de comportement chez les Red Wings, a déclaré le DG dans un communiqué. C’est le bon moment pour nommer notre nouveau capitaine et nous sommes persuadés que Dylan est prêt à assumer cette responsabilité. Il sera un leader formidable pour nous, autant sur la glace qu’à l’extérieur.»

Natif du Michigan, Larkin a été un choix de premier tour, le 15e au total, des Wings en 2014. L’an passé, il a récolté 19 buts et 34 mentions d’aide pour 53 points en 71 rencontres. Il amorcera sa sixième saison dans la Ligue nationale.

«Je prends ça très sérieusement, a indiqué Larkin par voie de communiqué. De représenter les Red Wings dans ce rôle, c’est quelque chose que je n’aurais jamais pu imaginer faire quand j’étais enfant, en grandissant à Detroit.»

«Je ne pourrais être plus honoré, a-t-il poursuivi. Mais ça ne s’arrête pas ici. Ça ne change pas qui je suis. Ça me permet d’avoir plus de responsabilités et d’exprimer mon opinion aux gars. C’est très excitant. C’est difficile à traduire en mots, mais ça signifie beaucoup pour moi.»

Le poste de capitaine des Red Wings était vacant depuis le départ du vétéran Henrik Zetterberg en 2018. Ce dernier avait pris ce rôle à compter de la campagne 2012-2013. Précédemment, le défenseur Nicklas Lidstrom avait porté la lettre «C» sur son chandail durant six ans, tandis qu’Yzerman a agi comme capitaine de 1986-1987 à 2005-2006. Pour sa part, le grand Gordie Howe a obtenu ce privilège pendant quatre campagnes.

«Devenir capitaine des Red Wings de Detroit constitue un honneur immense et Dylan l’a certainement mérité, a affirmé l’entraîneur-chef Jeff Blashill. Il a le respect incontestable de ses coéquipiers grâce à son éthique de travail, sa passion, son souci de l’autre et son désir brûlant de gagner. J’ai pu le voir se développer en tant que leader durant son séjour ici et aux Championnats du monde où il a représenté les États-Unis.»

Detroit entamera le calendrier régulier en accueillant les Hurricanes de la Caroline, jeudi.