FBL-ENG-PR-MAN CITY-BRIGHTON

Crédit : AFP

Soccer

City remonte sur le podium

Publié | Mis à jour

Manchester City s'est hissé sur le podium de la Premier League pour la première fois de la saison en battant Brighton (1-0), mercredi, lors de la 18e journée.

Avec 32 points et une différence de but de +12, les Sky Blue passent devant Leicester et Everton, qui affichent le même nombre de points, mais une longueur derrière Liverpool et quatre derrière le voisin United.

Les hommes de Pep Guardiola ont cependant encore un match en retard par rapport à ces quatre formations.

Brighton se maintient, lui, tout juste hors de la zone rouge, 17e avec 14 points, soit trois de mieux que Fulham, mais les Londoniens ont disputé trois matches en moins que les « Seagulls ».

Invaincus depuis 15 matches toutes compétitions confondues, dont 12 sans encaisser de but, les hommes de Pep Guardiola ont des airs de favoris dans une course au titre très indécise et très serrée cette saison.

Le gâchis offensif reste encore très important - Kevin de Bruyne ou Bernardo Silva ont notamment raté des occasions nettes, alors que Raheem Sterling a envoyé dans les nuages un pénalty dans le temps additionnel -, ce qui les a laissés jusqu'au bout à la merci d'une égalisation de Brighton, très courageux.

Mais le but de Phil Foden juste avant la pause, d'un bel enchaînement conclu par une frappe à ras-de-terre et au ras du poteau, a suffi à leur bonheur (1-0, 44e).

City pourrait ne pas s'arrêter là, avec un calendrier qui va leur proposer encore deux matches à domicile, contre l'équipe de milieu de tableau, Crystal Palace (13e), dimanche, puis pour un match en retard contre Aston Villa le mercredi suivant.

Lukaku offre à l'Inter un quart contre l'AC Milan

L'incontournable Romelu Lukaku, d'un puissant coup de tête au bout de la prolongation mercredi sur le terrain de la Fiorentina (2-1 a.p.), a envoyé l'Inter Milan en quart de finale de la Coupe d'Italie, où l'attend un derby face à l'AC Milan. 

Entré à vingt minutes de la fin du temps réglementaire, l'international belge a profité d'un marquage un peu lâche pour jaillir et soulager son entraîneur Antonio Conte, les poings serrés après ces 120 minutes crispantes, à quatre jours du choc contre la Juventus en Serie A. 

Au sortir d'une semaine compliquée marquée par une défaite contre la Sampdoria (1-2) et un nul décevant chez la Roma (2-2), l'Inter a encore souffert pour son entrée en lice en Coupe d'Italie.

Avec Christian Eriksen titulaire mais encore discret, l'Inter avait ouvert la marque sur un penalty - accordé après recours à la VAR - transformé par Arturo Vidal (40e). Un premier but bienvenu pour le Chilien, en quête de confiance après des premiers mois laborieux.

Mais les Nerazzurri, après avoir raté le break dès la reprise par un Lautaro Martinez maladroit (47e), ont encore étalé quelques fragilités défensives, ce dont a profité l'Ivoirien Christian Kouamé pour égaliser (57e) après une relance plein axe.

Tendus, les joueurs de Conte ont ensuite beaucoup tenté (Hakimi 74e, Perisic 93e, Sanchez 102e, Eriksen 105e, Lukaku 116e) mais trop gâché, jusqu'à ce que Lukaku les sorte de ce mauvais pas à la 119e minute. 

L'Inter retrouvera dans deux semaines l'AC Milan en quart de finale. Les Rossoneri se sont qualifiés mardi face au Torino (0-0 après prolongation, 5-4 aux tirs au but).

« C'était une victoire importante pour la confiance, contre une belle équipe de la Fiorentina », s'est félicité Lukaku, sans trop s'inquiéter des trous d'air de l'équipe: « On y travaille, on en a parlé entre nous. On est une équipe jeune, et on progresse ».

Naples, le tenant du titre, a également dû s'employer pour venir à bout d'Empoli (3-2), l'actuel leader de Serie B.

Andrea Petagna a offert le succès aux Napolitains à l'entrée du dernier quart d'heure (77e) en étant le plus prompt sur un ballon repoussé par un défenseur toscan. Il a ainsi éteint les derniers espoirs d'Empoli, qui était revenu deux fois à la marque sur deux jolis tirs du Suisse Nedim Bajrami (33e, 68e), pour répondre aux buts de Giovanni Di Lorenzo (18e) et Hirving Lozano (38e). 

En quart, le tenant rencontrera la Roma ou La Spezia, qui disputeront leur 8e de finale mardi.