Crédit : AFP

LNH

Barrett Hayton se sent d’attaque

Publié | Mis à jour

Ayant rejoint ses coéquipiers lundi, l’attaquant des Coyotes de l’Arizona Barrett Hayton a agréablement surpris son entraîneur.

«Il a dépassé mes attentes. Je l’ai trouvé très bon», a affirmé Rick Tocchet au site internet de sa formation. 

«Je l’aime bien, a-t-il ajouté. Je m’attendais à ce qu’il cherche son souffle et qu’il soit un peu fatigué, puisqu’il n’a pas passé beaucoup de temps sur la glace récemment. Mais ce n’était pas le cas. C’est très positif.»

Les raisons de l’arrivée tardive de Hayton au camp d’entraînement des «Yotes» restent nébuleuses. L’organisation a tout simplement dit que son patineur était «non disponible».

Qu’à cela ne tienne, le hockeyeur se sent d’attaque pour sa deuxième campagne chez les professionnels.

«Je me sens bien dans mon corps, a exprimé Hayton. Je me sens fort. Je me sens vite. J’ai fait quelques ajustements et j’ai mis les bouchées doubles pendant la saison morte et cela a vraiment payé.»

Un passage en Finlande 

D’ailleurs, le cinquième choix au total du repêchage de 2018 a profité de l’inactivité de la Ligue nationale de hockey (LNH) cet automne pour participer à quelques rencontres dans la meilleure ligue de la Finlande.

«Quand je suis arrivé là-bas, ils avaient déjà disputé une dizaine de matchs. Ils étaient donc à plein régime. D’avoir été en mesure de sauter dans le train, de récupérer la forme et de vivre cette expérience, c’était vraiment bénéfique», a affirmé Hayton.

En huit rencontres avec le Ilves de Tampere, le joueur de centre a amassé quatre mentions d’aide.

Cette expérience s’ajoute à toutes celles qu’il a vécues l’an dernier. En 2019-2020, Hayton a remporté la médaille d’or avec Équipe Canada junior, dont il était le capitaine, disputé 20 parties dans la LNH et vécu un court séjour dans la Ligue américaine.

Le natif de l’Ontario a bien l’intention d’utiliser son bagage pour faire sa marque dans le futur.

«Depuis que j’ai été repêché, je décompose mon jeu, a-t-il analysé. J’essaye de comprendre sur quoi travailler et comment tout équilibrer, afin de devenir le joueur que je veux être et avoir un impact. Je veux juste être un joueur d’impact.»