Crédit : AFP

NFL

Aaron Rodgers se sent plus fort que jamais

Publié | Mis à jour

Le quart-arrière des Packers de Green Bay Aaron Rodgers ne semble pas vouloir ralentir la cadence malgré son âge vieillissant et les autres équipes devront le craindre, lui et la formation du Wisconsin, lors des séries éliminatoires de la NFL.

Même s’il a eu 37 ans au début du mois de décembre, le pivot a connu l’une de ses meilleures saisons en carrière, lui qui a dominé tous les autres joueurs à sa position aux chapitres du pourcentage de passes complétées (70,8%) et du nombre de remises pour un majeur (48), établissant du même coup des records personnels.

La bonne santé de Rodgers lui a aussi permis d’atteindre tous ces plateaux. L’athlète originaire de la Californie pourra remercier sa ligne à l’attaque, qui a su le protéger des défensives adverses. Rodgers a été victime de 20 sacs du quart cette saison. Seul Philip Rivers, des Colts d’Indianapolis, a été rabattu au sol derrière la ligne de mêlée à moins d’occasions (17).

«Je ne me rappelle plus la dernière fois où je me suis senti aussi bien au terme de la saison régulière, a indiqué Rodgers, dont les propos ont été repris par NBC Sports, jeudi. C’est très positif, particulièrement à 37 ans. C’est en grande partie grâce au nombre peu élevé de sacs du quart que j’ai subi. Évidemment, j’ai travaillé fort dans la salle de musculation durant la dernière saison morte, ce qui a beaucoup aidé aussi.»

Le favori pour remporter le trophée du joueur le plus utile du circuit Goodell a pu éviter les blessures cette saison. Le quart-arrière n’a pas raté une pratique, en plus d’être sur le terrain pour 98% des jeux à l’attaque des siens.

«Je crois que je ne me suis jamais senti aussi fort, aussi peu rouillé et souffert d’aussi peu de maux, a ajouté Rodgers. On souffre tous de petits problèmes durant la saison, mais d’être en mesure de participer à chacune des pratiques, sans être limité fut un changement bénéfique.»

Puisqu’ils ont terminé au premier rang de l’Association nationale, les Packers (13-3) profiteront d’une semaine de congé lors du premier tour éliminatoire de la NFL.