Canadiens de Montréal

Kotkaniemi et Drouin s’illustrent dans la victoire

Publié | Mis à jour

Un camp d’entraînement limité à 10 jours, dont seulement huit sur la patinoire, ça ne laisse pas beaucoup de temps pour amener le niveau d’intensité à celui de la saison régulière. Surtout lorsqu’il n’y a aucun match préparatoire à l’horaire.

Devant ces inconvénients, l'entraîneur-chef du Canadien Claude Julien a joué d’ingéniosité en composant les deux formations qui se sont affrontées, jeudi matin, dans le premier de deux matchs simulés prévus avant le début de la campagne. Voyez les huit buts dans la vidéo ci-dessus.  

Du côté des Rouges, la grande majorité des réguliers de l’équipe. Ceux qui amorceront la saison, le 13 janvier, à Toronto. Tous les nouveaux venus s’y trouvaient, incluant Alexander Romanov.

Chez les Blancs, ceux qui sont étiquetés comme étant des joueurs de la Ligue américaine. Ceux qui se battent pour laisser une bonne impression, pour convaincre l’état-major du Tricolore qu’ils méritent l’une des dernières places disponibles sur l’équipe de réserve.

Résultat: on a eu droit à du jeu intense et physique, à de nombreuses mises en échec et à de viriles bagarres à un contre un.

«Ça a été un match très compétitif. Les qualités de ces joueurs (en blanc) sont celles de gars qui pourraient jouer avec nous, mais qui sont davantage du calibre de la Ligue américaine. Ils ont offert une meilleure opposition que si nous avions joué contre une autre équipe. Habituellement, pour un match préparatoire, on amène la moitié de son équipe et les vétérans en donnent juste assez pour se préparer pour la saison», a indiqué l’entraîneur-chef du Canadien, lors de sa rencontre virtuelle quotidienne avec les journalistes.

Les vétérans ont apprécié  

Ce qui est particulier, c’est que, en temps normal, les joueurs ont toujours hâte aux véritables matchs préparatoires prétextant qu’ils ne peuvent y aller à fond dans les matchs intraéquipes. Julien aurait donc trouvé la bonne recette en confrontant de jeunes lions à ceux qu’ils souhaitent détrôner.

«L’éthique de travail des Blancs était élevée. Ils ont été dans le visage des Rouges tout le match, a-t-il poursuivi. Ça aide notre équipe dans sa préparation. D’ailleurs, pour avoir parlé à quelques-uns d’entre eux après coup, nos vétérans ont vraiment apprécié cette combativité. Ils ont dit que c’était plus difficile qu’un match préparatoire.»

En fait, Paul Byron, Jake Evans, Artturi Lehkonen, Victor Mete et Xavier Ouellet sont des vétérans qui évoluaient du côté des Blancs. Toutefois, ce n’était ni pour équilibrer les forces, ni parce que le quintette est en danger. Leur présence dans ce camp cachait un objectif bien précis.

«On voulait pratiquer notre attaque massive. On s’est dit qu’en mettant le trio d’Evans de l’autre côté, ça donnerait une bonne opposition, a expliqué Julien. Ce trio a également bien fait à cinq contre cinq.»

Carey Price gardait le fort chez les Blancs. Évidemment, dans l’optique d’affronter les grosses pointures. Dans ce revers de 5 à 3, il a gardé les deux premières périodes, accordant les trois premiers buts des Rouges.

Pour se remettre dans le bain  

Évidemment, tout n’était pas parfait. Si l’intensité était au rendez-vous, les passes manquaient parfois de précision. Certaines prises de décision n’étaient pas tout à fait à point. Ce qui est tout à fait normal compte tenu de la longue inactivité de tous.

«Il ne faut pas faire l’erreur de surévaluer les matchs simulés. Il y aura des erreurs, c’est certain. D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour lesquelles on organise ce genre de match. Pour réhabituer les gars aux situations de match, à la pression et à la prise de décision rapide.»

Vendredi, les joueurs du Canadien bénéficieront d’une journée de congé pendant que Julien revisionnera la rencontre de la veille. L’autre match simulé de l’équipe est prévu dimanche soir.

- Jesperi Kotkaniemi, avec deux buts dont un dans un filet désert, Michael Frolik, Tyler Toffoli et Jonathan Drouin ont marqué pour l’équipe des Rouges. Byron, Brandon Baddock et Jordan Weal ont touché la cible pour les Blancs.

But de Paul Byron        

But de Michael Frolik

But de Tyler Toffoli

But de Jesperi Kotkaniemi

But de Brandon Baddock

But de Jordan Weal

 

But de Jonathan Drouin

2e but de Jesperi Kotkaniemi

Équipe des Rouges          

Attaquants :  

  • Tatar-Danault-Gallagher          
  • Drouin-Suzuki-Anderson          
  • Toffoli-Kotkaniemi-Armia          
  • Frolik-Poehling-Perry                    

Défenseurs :  

  • Chiarot-Weber          
  • Edmundson-Petry          
  • Kulak-Romanov                    

Gardiens :  

  • Allen          
  • Primeau                    

Équipe des Blancs:          

Attaquants:  

  • Byron-Evans-Lehkonen          
  • Dauphin-Vejdemo-Weal          
  • Teasdale-Lynch-Belzile          
  • Lucchini-Blandisi-Baddock                    

Défenseurs :  

  • Ouellet-Mete          
  • Leskinen-Fleury          
  • Juulsen                    

Gardiens :  

  • Price          
  • Lindgren