Crédit : AFP

MLS

Messi se voit jouer aux États-Unis!

Publié | Mis à jour

La grande vedette du FC Barcelone Lionel Messi, que plusieurs considèrent comme le meilleur joueur de soccer au monde, aimerait éventuellement poursuivre sa carrière aux États-Unis.

C’est du moins ce qu’a avancé l’Argentin de 33 ans dans une longue entrevue accordée à «La Sexta», une chaîne de télévision espagnole. 

Messi, qui a touché plusieurs sujets durant cet entretien, a admis que l’idée de venir jouer en Amérique du Nord lui trottait dans la tête depuis un certain temps.

«J'ai toujours rêvé de connaître l'expérience de vivre aux États-Unis et de voir ce qu'est cette ligue (la MLS)», a-t-il indiqué.

Messi n’est toutefois pas certain que ce rêve pourrait se concrétiser, même si son contrat actuel arrive à échéance en 2021. 

Le célèbre numéro dix a tenté en vain de quitter Barcelone, l’été dernier, invoquant une clause qui lui permettait normalement de partir à la fin de la saison 2019-2020. Le club a cependant invalidé cette clause et Messi a choisi d’éviter une bataille juridique et de rester à Barcelone pour la campagne 2020-2021, qui pourrait être sa dernière avec le club catalan.

Le maestro argentin, six fois gagnant du Ballon d’Or, avait de grosses réserves quant à la gestion du Barça depuis quelques années.

Lorsqu’il a tenté de quitter le club en août, la machine à rumeurs s’était évidemment vite emballée à son sujet. Il a d’abord été lié au club anglais de Manchester City, dirigé par l’ancien entraîneur du Barça Pep Guardiola, étant donné le lien étroit entre les deux hommes. D’autres ont mentionné le Paris Saint-Germain, où il retrouverait son vieux comparse Neymar.

Mais l’avenir de Messi au-delà de juin 2021 reste très flou. Il a en tout cas laissé entendre que s’il quitte Barcelone, ce sera pour y revenir un jour. Il a aussi assuré qu’il n’était pas question pour lui de se joindre à l’un des deux grands clubs de Madrid, le Real ou l’Atletico.

Quant à la MLS, la rumeur concernant Manchester City impliquait aussi sa venue au New York City FC, puisque les deux équipes font partie du City Football Group, qui possède également des parts dans des clubs en Espagne, en Chine et en Australie, entre autres.

En 2019, c’est l’Inter Miami, par l’entremise de son incontournable propriétaire David Beckham, qui aurait fait une approche auprès du clan Messi.

Techniquement, Messi a le droit de discuter avec d’autres clubs à compter du 1er janvier. Il n’aurait cependant pas l’intention de passer à l’action avant l’été prochain. En ce moment, Messi admet qu’il ne sait pas encore ce qu’il fera. Il entend également discuter avec le prochain président du Barça, qui sera élu en janvier, afin de déterminer s’il quittera bel et bien le club.