Crédit : Agence QMI / Journal de QuÈbec

LHJMQ

L'Océanic prêt à aider la LHJMQ et ses joueurs

Publié | Mis à jour

Rimouski sera l'une des villes-bulles qui accueilleront des matchs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) après les Fêtes et l’organisation de l’Océanic n’a pas hésité à offrir son aide.

C'est l'option qu'a choisie le circuit Courteau afin de poursuivre sa saison - suspendue au début du mois en raison de la pandémie - dans un contexte sécuritaire. L'expérience a été réussie plus tôt cet automne du côté de Québec. La LHJMQ récidivera cette fois avec quatre villes, les autres étant Chicoutimi, Drummondville et Shawinigan.

• À lire aussi: Matchs de la LHJMQ: des retombées économiques à ne pas négliger

• À lire aussi: Chara: les Bruins restent très prudents

«En tant qu'organisation, on souhaite absolument que les hockeyeurs jouent. Dès que la ligue a parlé de revenir avec les villes-bulles, on a voulu collaborer pour offrir cette opportunité-là aux joueurs», a affirmé à TVA Jean-Philippe Bérubé, directeur des ventes et du marketing de l'Océanic.

Défi logistique

Maintenant, les discussions sont toujours en cours avec la Santé publique pour les règles précises qui encadreront les activités dans les villes-bulles. Cependant, comme ce fut le cas à Québec, les joueurs, le personnel des équipes et les officiels seront isolés à l'hôtel et ne seront autorisés à sortir que pour les entraînements et les matchs au Colisée Financière Sun Life. Des tests de dépistage seront réalisés fréquemment. C’est un défi logistique important auquel participera l'Hôtel Rimouski.

«Chaque équipe aura un étage et il y a 27 chambres par étage. On va réserver pour une équipe chacun des étages. Et en termes de repas, pour vous donner une idée, c'est 600 repas par jour pendant une dizaine de jours pour la deuxième bulle», a expliqué Éric St-Pierre, le directeur général de l'établissement hôtelier.

Trois équipes s'affronteront d'abord dans chacun des environnements protégés du 22 au 24 janvier, puis, dans un format à quatre clubs du 29 janvier au 6 février, à Rimouski, Drummondville et Chicoutimi. On connaîtra au début janvier les formations qui se retrouveront dans chacune des villes et également le calendrier prévu.

Pour l'instant, la LHJMQ n'a toujours pas de plan pour des parties contre les six équipes des Maritimes qui demeurent isolées dans leur coin de pays.