Crédit : AFP

MLS

Le LAFC marquera-t-il l’histoire en Ligue des champions?

Publié | Mis à jour

Jamais une équipe de la Major League Soccer n’a remporté la Ligue des champions de la CONCACAF. Le Los Angeles FC, qui a le couteau entre les dents, aura l’occasion d’écrire l’histoire mardi, alors qu’il affrontera les Tigres UANL en finale du tournoi.

Le Toronto FC (2018), l’Impact de Montréal (2015) et le Real Salt Lake (2011) sont les équipes du circuit Garber qui ont échoué en finale depuis que le format du tournoi a été réorganisé, pour l’édition 2008-2009.

Le LAFC a effectué deux fois des remontées spectaculaires pour se qualifier pour cette finale et a vaincu trois clubs mexicains pour y arriver; du jamais vu! En demi-finale, c’est la propre vedette mexicaine du club californien, Carlos Vela, qui s’est démarquée avec deux buts.

«Je l’ai dit plusieurs fois, Carlos, c’est spécial pour lui de jouer contre ces équipes, a mentionné après la demi-finale contre Club America l’entraîneur Bob Bradley. Ça arrive aussi lors d’une année où il a pris d’importantes décisions familiales et où il s’est blessé au ligament collatéral médial (MCL), il a raté beaucoup de choses.»

Vela revient en effet de loin après avoir remporté le championnat des buteurs en Major League Soccer en 2019. Il a décidé de faire une croix sur la saison écourtée en raison de craintes liées à la COVID-19.

Une autre chance pour les Tigres

La confrontation sera intéressante entre l’attaquant du LAFC et celui des Tigres, le Français André-Pierre Gignac. Le vétéran de 35 ans a inscrit cinq buts lors de la compétition, dont deux sur tir de pénalité en demi-finale, face à Olimpia.

Les Tigres s’amènent ainsi en finale avec deux blanchissages à leur fiche. Ils voudront conjurer le mauvais sort en évitant d’être frustrés en finale pour une quatrième fois en cinq ans.

«Je crois que nous avons un alignement qui a toujours hâte de jouer cette compétition, a mentionné au site web de la CONCACAF l’entraîneur des Tigres Tuca Ferretti. Nous avons gagné le championnat mexicain auparavant, mais le titre qui nous manque est celui de champion de la CONCACAF. Maintenant, nous avons une autre opportunité et espérons qu’avec la force démontrée par les gars, nous pourrons remporter le titre.»

Cette ultime confrontation pour finir en beauté l’année 2020 aura lieu au Orlando City Stadium. En raison d’un carton rouge controversé lors du dernier match, le milieu de terrain du LAFC Eduard Atuesta ne sera pas disponible pour Bradley. Ce sera aussi le cas pour l’entraîneur-adjoint Ante Razov.