Boxe

Smith ne fait pas le poids face à Alvarez

Publié | Mis à jour

Le Mexicain Canelo Alvarez a battu le Britannique Callum Smith par décision pour unifier les titres WBA et s'emparer de la ceinture WBC vacante des poids super-moyens, samedi à San Antonio.

S'il n'a pas réussi à envoyer au sol son adversaire, Canelo a sans conteste mérité sa victoire, les trois juges étant unanimes dans leur décision (119-109, 119-109, 117-111). 

La différence de taille (16 cm) en faveur de Smith n'y a rien fait: Alvarez a touché 209 fois son adversaire, qui lui a rendu 97 coups sans perturber la pression mise par le Mexicain, apparu comme un boa constrictor serrant toujours un peu plus sa proie.

Considéré comme un des meilleurs boxeurs du monde toutes catégories confondues, Canelo n'a cependant pas pu mettre Smith hors de combat, malgré plusieurs assauts impressionnants. 

Au 4e round, il a passé son jab du droit entre les gants du Britannique qui a chancelé. Et au 9e, on se demande comment ce dernier a su rester sur ses jambes - certes un peu retenu par les cordes - en encaissant crochets et uppercuts qui en auraient assommé plus d'un.

Au bord de la rupture, sachant que la défaite serait inéluctable au comptage, il a tout de même tenté quelques enchaînements, qui n'ont que trop peu touché Canelo, excellent en esquives.

À la dernière reprise, Alvarez a bien tenté de parfaire son combat en cherchant à en finir, mais là encore Smith, la culotte maculée de sang, a serré les dents, avant de sourire dans les dernières secondes: lui qui n'est jamais allé au tapis dans sa carrière resterait debout. Une autre forme de victoire, qui ne l'empêche pas d'avoir concédé sa première défaite en 28 combats. 

Absent des rings depuis qu'il s'est emparé du titre WBO des mi-lourds en novembre 2019, Canelo, également âgé de 30 ans et champion du monde dans quatre catégories différentes, présente désormais un bilan de 54 victoires (dont 36 avant la limite), 2 nuls et 1 défaite.