Club de foot Montréal

Olivier Renard imite Marc Bergevin

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal n’a pas chômé au cours des derniers jours en embauchant le défenseur canadien Kamal Miller et en faisant l’acquisition, du Fire de Chicago, du milieu de terrain offensif Djordje Mikhailovic.

Au-delà des actions réalisées par le directeur technique du onze montréalais, Olivier Renard, l’Impact commence à se bâtir une réputation extrêmement positive à travers la MLS.

«C’est rendu l’équipe de l’heure en MLS, a souligné l’analyste-soccer de la chaîne TVA Sports Vincent Destouches, jeudi, lors de l’émission JiC. Il y a des joueurs qui utilisent le nom de Montréal pour faire grimper les enchères dans leurs négociations. 

«Il y avait une rumeur, hier, qui disait que Kevin Molino était en pourparlers avec Montréal. Je vous le dis, c’est faux. Il ne viendra pas. C’est le meilleur buteur des dernières séries. Mais quand même, qu’il utilise l’Impact pour ça, ça veut dire quelque chose. Ça veut dire que c’est l’équipe de l’heure. Je trouve ça super intéressant en soi.»

Ainsi, le travail de Renard ainsi que le projet de l’équipe commence à obtenir l’attention des gros noms. Et Destouches n’hésite pas à comparer tout cela à ce que Marc Bergevin, le directeur général des Canadiens de Montréal, a effectuer au cours des dernières semaines, des derniers mois.

«L’Impact est la seule équipe qui a profité du repêchage d’expansion pour aller chercher un joueur, a analysé Destouches. La seule. Ensuite, ils sont allés chercher l’un des meilleurs jeunes du circuit en (Djordje) Mikhailovic. 

«En ce moment, l’Impact fait écarquiller les yeux dans la MLS. Tu sais, quand Marc Bergevin a été actif et proactif dans les dernières semaines, tout le monde a applaudi en disant que ce sont eux (les Canadiens) qui se sont le plus améliorés. Et bien, l’Impact est en train de faire la même chose en MLS.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.