Club de foot Montréal

Kamal Miller avait déjà de l’intérêt pour l’Impact

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Des larmes de joie ont marqué l’annonce que l’Impact de Montréal avait faite, mardi, en obtenant le défenseur canadien Kamal Miller. Originaire de Toronto, l’ancien de l’Orlando City SC est heureux et fier de pouvoir défendre les couleurs d’un club de sa contrée natale.

Miller a d’abord été sélectionné par l’Austin FC, qui effectuera ses débuts en Major League Soccer en 2021, avant que Montréal ne conclue une transaction avec celui-ci pour mettre la main sur le joueur de 23 ans. Aussi, l’ancien de l’Université Syracuse connaît bien l’Impact et sa rivalité avec le club de sa ville natale.

«Je savais qu’il y avait une chance que je bouge lors du repêchage d’expansion et quand j’ai su que l’Impact était intéressé, j’étais très heureux pour ma famille et moi», a mentionné Miller en vidéoconférence, jeudi.

Voyez le point de presse complet en vidéo principale.

«Je regardais le repêchage et quand mon nom a été annoncé, et surtout après l’échange, il y a eu des larmes de joie de mes parents et de ma sœur. Ils sont contents que je sois de retour à la maison», a raconté Miller.

Celui qui a deux saisons en Major League Soccer derrière la cravate devient le troisième joueur actuel de l’Impact à avoir participé à la dernière Gold Cup avec la sélection nationale canadienne. Il a d’ailleurs été contacté très rapidement par Samuel Piette et Zachary Brault-Guillard après la transaction.

«J’ai beaucoup d’amis qui sont passé par le club et je entendu plein de bons commentaires. C’est une grande chance pour moi», a-t-il indiqué.

Central ou latéral?

Défenseur latéral à Orlando, Miller pourrait être utilisé dans l’axe par Thierry Henry en 2021. Depuis l’arrivée d’Oscar Pareja à la tête de l’Orlando City SC, l’arrière a profité de moins de temps de jeu.

Le nouvel arrivé Mustafa Kizza pourrait monopoliser le côté gauche du bloc défensif la saison prochaine, mais Miller pourrait l’épauler dans le besoin. De toute façon, ce dernier se dit plus confortable dans l’axe.

«Le côté gauche d’une défense à trois est probablement ma position la plus confortable et j’ai accompli ce travail pendant quatre ans, lorsque j’étais à Syracuse. J’étais aussi là avec l’équipe nationale. [...] Je dirais que je suis plus un défenseur central, mais que j’ai la polyvalence pour jouer à gauche ou n’importe où sur la ligne défensive», a affirmé Miller.

Le jeune athlète a eu l’occasion de discuter avec Thierry Henry, mais pas de son rôle dans l’effectif. Son contrat comporte une option pour la saison 2022 et il tient surtout à s’établir avec l’Impact et à laisser sa marque sur le soccer canadien, un rêve depuis toujours.