Crédit : AFP

F1

F1 : quatre dossiers à suivre pendant la saison morte

Publié | Mis à jour

La saison de Formule 1 vient tout juste de se terminer, mais déjà, les écuries se tournent déjà vers 2021.

Marquée par la pandémie de COVID-19, la campagne s’est terminée un 13 décembre, repoussant à nouveau les limites établies par le passé. Ainsi, les équipes disposent de moins de 100 jours pour se préparer en vue de la saison 2021, qui doit commencer avec le Grand Prix d’Australie, le 21 mars. 

Certains enjeux importants devront toutefois être réglés d’ici là, dont quelques-uns pourraient se dénouer rapidement. Voici des dossiers à suivre cet hiver pendant la saison morte.

Sergio Perez, de retour ou non? 

Sergio Perez a peut-être remporté une première course en carrière cette saison, mais pour le moment, il n’a pas de volant en 2021.

Le Mexicain a pourtant connu une campagne très fructueuse. Il a terminé au quatrième rang du classement des pilotes malgré le fait qu’il a raté deux courses en raison de la COVID-19. Il a aisément devancé son coéquipier, le Québécois Lance Stroll, par 50 points (125 contre 75).

Tout n’est pas perdu pour lui, toutefois, puisque Red Bull n’a pas encore confirmé l’identité de son deuxième pilote, derrière Max Verstappen. Alexander Albon, qui occupait le deuxième baquet cette année, pourrait également être de retour.

Fin de contrat pour Hamilton 

Lewis Hamilton a été couronné champion pour une septième fois en 2020, mais il n’a toujours pas de contrat pour la prochaine saison.

Si les deux parties semblent bien déterminées à s’entendre – Hamilton aimerait parapher un contrat avant Noël –, les demandes salariales de Hamilton pourraient ralentir le processus.

En 2020, Hamilton était le pilote le mieux payé de la grille en vertu d’un salaire estimé à 42 millions $ américains par le magazine «Forbes».

Un autre volant disponible 

Si l’identité d’une majorité de pilotes est connue pour la prochaine campagne, quelques volants restent à prendre. Outre celui de Red Bull, celui de son écurie affiliée, Alpha Tauri, est également ouvert.

Il est acquis que le Français Pierre Gasly – qui a lui aussi signé une première victoire en carrière cette saison – sera de retour, et il semble de plus en plus probable que le Russe Daniil Kvyat devra faire ses valises.

Si rien n’est confirmé, le Japonais Yuki Tsunoda semble en position de tête, puisqu’il profite de l’appui du motoriste Honda, qui propulse les monoplaces de la petite Scuderia. Tsunoda a terminé au troisième rang du championnat de F2 cette année.

Un premier aperçu 

Tsunoda sera par ailleurs au volant de la monoplace d’Alpha Tauri à l’occasion des tests d’après-saison qui auront lieu à Abou Dhabi, mardi.

Puisque les pilotes réguliers de la saison 2020 ne sont pas admissibles à prendre le volant, ce sera l’occasion pour les écuries d’évaluer le talent de plusieurs jeunes espoirs. Le fils de Michael Schumacher, Mick, sera notamment en action avec Haas. Il sera un pilote régulier de l’équipe américaine en 2021.