MLS

Saison 2021 : «un processus très difficile»

Publié | Mis à jour

Le commissaire de la MLS, Don Garber, s’attend à avoir une montagne de travail sur les bras durant la saison morte afin de bien préparer la campagne 2021, une tâche qui s’annonce déjà très ardue en raison de la pandémie de COVID-19 qui continue tout compliquer.

Garber, qui a accordé une entrevue à TVA Sports en marge de la finale de la Coupe MLS, samedi, sait que lui et les autres décideurs de la ligue devront continuer à s’adapter à une situation changeante et toujours incertaine. 

La ligue aimerait débuter la prochaine saison à la mi-mars, mais ne peut rien confirmer pour l’instant. Elle aimerait aussi que les équipes canadiennes soient en mesure de jouer leurs matchs à domicile dans leurs villes, ce qui n’était pas possible l’automne dernier.

«On suit la situation de très près», a-t-il affirmé.

«On veut ramener toutes nos équipes dans leurs marchés, où ils joueront des matchs, a-t-il insisté. Le premier ministre (du Canada) a prolongé les restrictions actuelles jusqu'au 31 janvier, donc on sait qu'on ne peut rien faire jusqu'à cette date-là, mais on espère que ça va s'ouvrir et qu'on va pouvoir jouer en mars et que nos équipes canadiennes pourront jouer à Montréal, Toronto et Vancouver.»

Quant à la question du vaccin contre la COVID, il va sans dire que la ligue aimerait pouvoir l’inoculer à tous ses membres, mais à l’heure actuelle, il s’agit d’un autre dossier épineux.

«On n'est pas encore prêts à prendre cette décision, a indiqué le commissaire. C'est une très bonne question, raisonnable. Mais je ne crois pas que qui que ce soit ne pense, en ce moment, à rendre le vaccin obligatoire. Seul le temps nous le dira.» 

«On a beaucoup de travail devant nous, a-t-il poursuivi. On doit d'abord compléter le match de ce soir, et lundi, on aura immédiatement beaucoup de travail à faire afin de déterminer quels seront nos protocoles médicaux pour les joueurs et pour le staff, ainsi que trouver une façon de ramener nos partisans dans les stades. (...) Ce sera une tâche et un processus très difficile, j'en suis sûr.»

Prudent au sujet de l’Impact 

Questionné au sujet de l’éventuel changement d’identité de l’Impact, Don Garber n’a pas trop voulu s’avancer, se contentant de réitérer sa confiance envers les décideurs montréalais.

«Je pense que Joey (Saputo, propriétaire) et Kevin (Gilmore, président) ont un très bon plan, et ce, depuis nos premières rencontres où on travaillait à une expansion à Montréal, pour avoir une troisième équipe au Canada, a-t-il évoqué. Je pense que ce fut une décision très importante pour notre ligue. Le club a une grande histoire. Je fais grandement confiance à Joey et à leur nouveau directeur sportif (Olivier Renard) aussi, et vous avez Thierry Henry pour entraîneur, l'un des plus grands joueurs de l'histoire de notre ligue et de notre sport.»

«J'ai bon espoir que l'équipe va continuer à construire sa relation avec ses partisans et j'espère qu'elle réussira aussi à trouver le succès sur le terrain.»

Voyez l’entrevue complète en vidéo principale.