Canadiens de Montréal

Hoffman : une solution à court terme pour le CH ?

Publié | Mis à jour

Les équipes peuvent signer des agents libres depuis le 9 octobre dernier, mais Mike Hoffman n’a toujours pas trouver preneur. Marc Bergevin pourrait-il être tenté de faire son acquisition pour une saison à 5 millions de dollars ?

C’est la question que Jean-Charles Lajoie posait lors du segment le Colisée avec Hugo Giroux et Jean-Philippe Bertrand et la réponse a été un «oui» unanime. Voyez le Colisée dans la vidéo ci-dessus. 

Si le comédien a fait part de ses inquiétudes quant au comportement de Hoffman, notamment en raison de l’histoire entre lui et Erik Karlsson à Ottawa, JiC s’est fait rassurant.

«Il n’est pas un problème dans le vestiaire, c’est un coéquipier respecté. Il est tout effacé et il fait son travail.»

Toutefois, la signature de Mike Hoffman signifierait qu’un joueur en place devrait écoper.

«C’est [Tomas] Tatar ou [Brett] Kulak ! Si l’un des deux quitte, tu as le fric pour Hoffman pour un an. Et ensuite, tu réévalues», a proposé JiC.

«Si tu me donnes le choix entre avoir un Jonathan Drouin ou un Mike Hoffman, je trouve que Mike Hoffman a des aptitudes offensives supérieures. Drouin a un grand talent, mais Hoffman est un tireur d’élite», a soutenu le journaliste Jean-Philippe Bertrand.

Boucher à la défense de Tatar 

Philippe Boucher a ajouté son grain de sel dans sa chronique «Fabriqué à Kwébec Cité». Le directeur général des Voltigeurs aimerait bien qu'un joueur de la trempe à Hoffman débarque à Montréal, mais sans voir Tatar quitter pour autant. Voyez le segment dans la vidéo ci-dessous.

«Moi, je l’aime Tatar et je le garderais à Montréal. Il peut jouer sur la troisième ou quatrième ligne et en avantage numérique. Dans une saison de 56 matchs, il va y avoir des risques de blessures. Tu n’auras jamais assez de profondeur si tu veux aspirer à la Coupe Stanley.

«Les clubs dans la Ligue nationale gagnent présentement avec trois ou quatre bons trios. Alors si on amène un joueur comme Hoffman à Montréal, on a trois trios assez solides.

«Je dirais seulement à un gars de quatrième trio de patienter une année de plus, peut-être un gars comme Ryan Poehling», a conclu Boucher.