Blue Jays - MLB

Vladimir Guerrero fils retrouvera-t-il sa place?

Publié | Mis à jour

Le jeune Vladimir Guerrero fils a beau avoir perdu une quarantaine de livres durant la saison morte, rien ne garantit son retour au troisième coussin chez les Blue Jays de Toronto en 2021.

L’athlète de 21 ans a fait parler de lui dernièrement en raison de sa remise en forme impressionnante, lui qui affichait un poids supérieur à 280 lb au camp d’entraînement des Jays en juillet. Malgré tout, il a trouvé le moyen de frapper pour ,262 et de claquer neuf circuits pendant le calendrier régulier, sauf que son gérant Charlie Montoyo a choisi de l’utiliser 23 fois comme frappeur désigné et à 34 reprises au premier coussin en défensive. 

Or, l’histoire pourrait bien se répéter l’an prochain. Le principal intéressé devra redoubler d’ardeur pour convaincre les Jays de son efficacité en défensive, surtout s'il veut retourner au troisième but comme en 2019. Il reste encore beaucoup de temps avant la reprise des activités et le directeur général Ross Atkins aura Guerrero fils à l’œil.

«Nous discutons du sujet [du troisième but] quotidiennement et nous allons surveiller sa progression à chaque jour afin de prendre des décisions, a indiqué Atkins, mercredi, par le biais de propos rapportés par le quotidien "Toronto Sun". Que ça se finisse par une porte ouverte complètement ou en partie, chaque journée de sa saison morte et les opportunités se présentant à nous seront déterminantes.»

Miser sur ses forces 

Ainsi, tout indique que l’organisation ontarienne n’hésitera pas à bouger si elle croit pouvoir s’améliorer sur le côté gauche de l’avant-champ. Si le frappeur droitier souhaite augmenter ses chances de retrouver son poste en défense, il devra miser sur les atouts lui ayant permis de grimper les échelons.

«C’est seulement à cause de ses bras et de ses mains, a déclaré le DG sur les succès passés de son joueur. S’il a le corps, le poids et l’agilité qu’il avait au niveau AA, il est logique de croire qu’il sera un gars d’impact au troisième coussin.»

Atkins estime aussi que le fils de l’ancienne vedette des Expos de Montréal saura apprendre de ses erreurs.

«On lui avait demandé beaucoup la saison passée et l’expérience l’aidera si c’est bien l’endroit dans la formation où il se retrouvera. Mais ce n’est pas seulement le bagage. Il y a une grosse part de capacités athlétiques et de confiance pour vous placer dans les bonnes positions. Il faut garder l’agilité requise pour se diriger vers différentes directions.»