Crédit : AFP

F1

Mick Schumacher devra attendre...

Publié | Mis à jour

Le fils de Michael Schumacher, Mick, pressenti pour obtenir un volant en F1 la saison prochaine, pourrait être sacré champion de Formule 2 cette année. 

L'Allemand de 21 ans était arrivé à Bahreïn avec 22 points d'avance en tête du classement.

Après les qualifications vendredi et la première course samedi (qu'il a terminées 10e et 4e respectivement), l'écart avec son dauphin, le Britannique Callum Ilott, n'est plus que de 12 longueurs. 

C'est donc trop peu pour être couronné après la deuxième course, prévue dimanche, dont «Schumi fils» prendra le départ en 5e position, tandis qu’Ilott s’élancera 7e. 

Il faudra donc attendre les deux dernières épreuves de 2020, le week-end prochain, encore à Bahreïn, pour avoir un champion.

Un secret de polichinelle 

Schumacher sera bientôt confirmé à titre de pilote titulaire de l’écurie Haas en vue de l’an prochain.

L’équipe américaine pourrait en faire l’annonce au cours des prochains jours, fait-on savoir. 

L’athlète de 21 ans est membre de l’Académie Ferrari et la Scuderia se réserve le droit d’intervenir directement dans le choix des pilotes de l’équipe Haas, dont les liens étroits avec les Rouges sont connus.

Tout semble indiquer, par ailleurs, qu’un autre pilote, la recrue Nikita Mazepin, sera lui aussi recruté par Haas pour la saison 2021.

Le jeune Russe, également âgé de 21 ans, compte deux victoires cette année en F2, mais sa promotion est appuyée par la fortune de son père, Dmitry, qui, en maintes occasions, a été lié au rachat de bon nombre d’écuries en F1, dont Force India, Williams et même Mercedes.

«Mon but ultime»

Schumacher se fait toujours avare de commentaires quand on lui parle de sa venue en F1 l’an prochain.

«Je ne nie pas que mon but ultime, c’est de rouler un jour en F1, a-t-il confié à des confrères allemands cette semaine. Mais la décision ne m’appartient pas et il faudra attendre la suite des événements.»

«Pour l’instant, je dois me concentrer sur ma saison en F2. Mon travail n’est pas terminé.»