Crédit : AFP

NFL

Johnny Manziel s’excuse aux Browns

Publié | Mis à jour

L’ancien quart-arrière de la NFL et des Alouettes de Montréal Johnny Manziel estime avoir fait perdre le temps des Browns de Cleveland en raison de ses frasques hors du terrain et de ses distractions.

Choix de premier tour (22e au total) du repêchage universitaire de 2014, l’ancien vainqueur du trophée Heisman est passé de héros à zéro, n’arrivant pas à faire sa place dans le circuit Goodell. Il reconnait d’ailleurs avoir perdu le respect de ses coéquipiers de l’époque, chez les Browns.

«Avec le recul, je dirais que j’ai perdu 100% de leur respect, a révélé "Johnny Football", lors d’un épisode du YNK Podcast. Si j’avais été l’un d’eux et que j’avais observé mes décisions en dehors du terrain, je me serais senti mal, 100%. J’aurais dit que nous avions gaspillé un choix au repêchage pour ce gars qui n’en a rien à foutre.»

Lors de son passage à Cleveland, qui s’est conclu avec sa libération en mars 2016, Manziel a maintenu une fiche de 2-6. Il croit que les Browns avaient le talent nécessaire pour aller loin, mais qu’ils auraient mieux fait sans lui.

«Je n’apprécie pas le fait d’être allé à Cleveland pendant deux ans et d’avoir gaspillé deux ans de la carrière de Joe Thomas, un gars qui ira 12 fois au Pro Bowl et qui aura sa place au Temple de la renommée. Et je regrette de ne pas avoir été plus proche de ces gars et d’avoir été distant en raison de l’autre vie que je menais. C’est fou», a poursuivi l’homme de 27 ans, qui repense avec beaucoup de honte à cette période.

Après la NFL, Manziel a obtenu une opportunité avec les Tiger-Cats de Hamilton, dans la Ligue canadienne de football, et a été échangé aux Alouettes à fort prix. Il a ensuite tenté sa chance dans l’Alliance of American Football (AAF) avant de prendre sa retraite en septembre dernier.