HKN-HKO-SPO-VANCOUVER-CANUCKS-V-MONTREAL-CANADIENS

Crédit : AFP

LNH

Un format particulier pour les prochaines séries?

Publié | Mis à jour

Si l’incertitude continue planer sur la date du début de la prochaine saison régulière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), les discussions entourant d’éventuelles séries éliminatoires sont pour le moins intrigantes.

Imaginez un scénario où le Canadien de Montréal affronterait les Canucks de Vancouver au premier tour... ce serait pour le moins éreintant au niveau des voyages. Pourtant, cette possibilité existe bel et bien.

Selon ce qu’a rapporté le média sportif The Athletic, trois options sont présentement à l’étude, dont la plus plausible consisterait à des éliminatoires opposant d’abord les équipes d’une même section.

Au terme d’un calendrier écourté, au cours duquel une division canadienne à sept équipes et trois sections américaines comptant chacune huit formations seraient à l’honneur, on procéderait à des séries mettant aux prises des adversaires se connaissant désormais très bien.

Quatre clubs de chaque division seraient donc qualifiés pour les séries. La meilleure équipe affronterait la quatrième en première ronde, puis un duel aurait lieu entre les formations terminant deuxième et troisième au classement. Après la finale de division suivraient les demi-finales et la grande finale de la Coupe Stanley.

Retour dans le passé

Ce format, qui s’apparente à ce qu’on voyait dans la LNH entre les saisons 1981-1982 et 1992-1993, est intéressant. Par contre, il est clair que la division canadienne pourrait être désavantagée par les longs voyages, autant en saison qu’en séries éliminatoires.

Toujours selon The Athletic, un autre scénario discuté proposerait de joindre la division canadienne à l’une des trois divisions américaines pour former des conférences en éliminatoires. Finalement, une troisième option pourrait faire en sorte que le classement général servirait à établir les duels du premier tour alors que, par exemple, l’équipe au sommet affronterait le club qui serait au 16e rang.

Le Canada dans le carré d’as

Encore une fois, les coûts reliés aux voyages laissent croire que le format des séries intra-division sera privilégié, en dépit d’un certain inconvénient pour la section canadienne à ce niveau. Un net avantage: les clubs canadiens ne seraient que sept (au lieu de huit) pour obtenir les quatre places pour les éliminatoires.

Ultimement, le Canada serait certain d’être représenté dans le carré d’as. À ce niveau, il faut remonter à 2018 pour répertorier le plus récent club canadien à avoir atteint cette étape quand les Jets de Winnipeg avaient pris part à la finale de l’Association de l’Ouest. L’année précédente, les Sénateurs d’Ottawa en avaient fait de même dans l’Est.

- En 2020, au terme de la ronde qualificative, seulement trois formations canadiennes avaient fait partie des 16 finalistes: le Canadien, les Canucks et les Flames de Calgary. Les clubs de Toronto, Edmonton et Winnipeg avaient été éliminés d’entrée, tandis que les Sénateurs ne faisaient pas partie des 24 formations qualifiées.