Crédit : AFP

LNH

Un changement qui fait du bien à Thomas Greiss

Publié | Mis à jour

En acceptant une offre de deux saisons des Red Wings de Detroit, le gardien Thomas Greiss savait ce qui l’attendait. 

Prêt pour le défi, l’ancien des Islanders de New York pourrait même être dans la chaise du numéro un pour la première fois de sa carrière. 

«C’est toujours difficile, mais toujours bien d’avoir du changement, a déclaré l’Allemand au site web des Red Wings, vendredi. Cinq ans à jouer à New York, on s’y habitue et c’est devenu un environnement familier.»

Il passe tout de même d’une équipe qui peut possiblement rêver à la coupe Stanley, à un club qui a atteint des bas-fonds historiques en 2019-2020. Greiss a rappelé qu’il avait déjà joué dans le désert (en Arizona) et que Detroit était toute une ville de hockey.

«C’est un coup d’œil différent, venant des Islanders, mais nous avons eu des moments difficiles aussi. J’ai joué différents rôles avec de bonnes et de moins bonnes équipes. J’ai l’expérience des deux. Je suis excité par rapport à ce nouveau défi, ce nouvel environnement, une nouvelle équipe et jouer au hockey.»

Bernier ou Greiss?

À 34 ans, Greiss attend toujours sa véritable chance. Il a obtenu beaucoup de succès en partageant le filet chez les «Isles», remportant même le trophée William-Jennings en 2019. Le vétéran bataillera avec Jonathan Bernier, qui a poussé Jimmy Howard vers la porte de sortie.

La saison dernière, Greiss a montré une belle fiche de 16-9-4, une moyenne de buts accordés de 2,28 et un taux d’efficacité de ,927. En 31 matchs seulement, il n’a concédé qu’une seule victoire aux Red Wings (17-49-5) lors de leur épouvantable campagne.

Ça n’a pas refroidi le portier, qui croit beaucoup au projet du directeur général Steve Yzerman.

«Une grosse partie était Yzerman, sa personnalité et ce qu’il a accompli dans le passé. J’ai eu un long appel téléphonique après ma signature. C’était un appel très encourageant et j’ai hâte de travailler avec lui», a confié Greiss, qui a déjà des fourmis dans les jambes.