Crédit : AFP

LNH

Ekman-Larsson répond aux rumeurs à son sujet

Publié | Mis à jour

L’automne d’Oliver Ekman-Larsson n’a pas été de tout repos. Après des séries éliminatoires au succès mitigé et l’arrivée d’un nouveau directeur général chez les Coyotes de l’Arizona, le défenseur a bien failli quitter son équipe de toujours.

En entrevue avec le quotidien The Arizona Republic, le Suédois a fait la lumière sur ses états d’âme et sur sa relation avec Bill Armstrong, qui aurait tenté de l’échanger aux Canucks de Vancouver ou aux Bruins de Boston.  

Des rumeurs prétendaient alors qu’Ekman-Larsson était d’accord pour laisser tomber sa clause de non-mouvement.

«Je comprends que c’est la partie "affaires" des choses et que c’est comme ça que ça fonctionne, a assuré l’athlète de 29 ans. J’espère que c’est l’une des raisons pourquoi je suis le capitaine du club, parce que je m’en fais pour les autres personnes et mes coéquipiers.»

Arrivé en septembre, Armstrong a eu plusieurs dossiers urgents à régler, notamment le repêchage – auquel il n’a pas participé puisqu’il était avec les Blues de St. Louis auparavant – et l’ouverture du marché des joueurs autonomes. La machine à rumeurs s’est toutefois emballée...

«Il est arrivé à un moment difficile, il devait prendre des décisions. Mais nous avons eu de bonnes conversations jusqu'à maintenant et j’ai envie d’apprendre à mieux le connaître. Ce fut bien, mais en même temps, c’est plus facile de parler face à face plutôt que sur le téléphone ou Skype ou Facetime», a mentionné Ekman-Larsson, qui dit n’avoir aucun ressentiment vis-à-vis son nouveau patron.

La bonne attitude

En 2019-2020, Ekman-Larsson n’a pas connu ses succès habituels à l’attaque, sa grande force, ayant été limité à 30 points en 66 matchs. Il n’est pas toujours facile non plus d'être le capitaine d'une formation qui a atteint les séries éliminatoires pour la première fois en huit ans cet été.

«Je suis heureux d’être un Coyote. C’est pourquoi j’ai signé pour huit ans ici, a-t-il admis, lui qui est sous contrat jusqu’en 2027. C’est l’endroit où j’ai envie d’être et de gagner. Je crois fermement qu’on peut y arriver si nous continuons à faire les bonnes choses.»

Le joueur de centre Derek Stepan croit aussi que son capitaine a complètement écarté les spéculations. «Il y a pas mal d’informations qui ont brouillé les cartes un peu, a-t-il reconnu. [...] "O" est excité d’être là et aime notre groupe. Il est prêt à être le leader qu’il est et le défenseur élite qu’il est, et juste jouer au hockey.»

Ekman-Larsson vient tout juste d’arriver en Arizona après un congé mérité auprès de sa famille, en Suède. Il foulera la patinoire une fois ses tests de dépistage à la COVID-19 complétés.