Crédit : AFP

NBA

Un vol réussi par les Raptors?

Publié | Mis à jour

En repêchant Malachi Flynn avec leur choix de premier tour, le 29e au total, les Raptors de Toronto ont profité d’une sélection inattendue, mercredi. De nombreux observateurs croyaient effectivement que l’Américain de 22 ans n’allait plus être disponible à ce rang.

Flynn, qui a disputé la récente saison avec l’Université de l’État de San Diego, pourrait être un excellent candidat pour succéder, un jour, à Kyle Lowry et Fred Van Vleet à la position de meneur.

«C’est un jeune sérieux, il est professionnel, il travaille fort et c’est un gagnant», a qualifié le directeur général des Raptors, Bobby Webster, au moment de commenter ce choix, lors d’un point de presse, mercredi soir.

Après avoir joué deux ans plus près de chez lui, soit avec les Cougars de l’Université de l’État de Washington, Flynn a connu une véritable éclosion à son année junior à San Diego. Il est notamment devenu un athlète plus complet, remportant d’ailleurs le titre de joueur de l’année dans la conférence Mountain West de la NCAA. Flynn a maintenu des moyennes de 17,6 points et de 5,1 passes décisives par match.

«C’est un gars que nous avons suivi pendant au moins un an, a noté Webster, tel que cité par le quotidien "Toronto Sun". Il a eu une saison incroyable à San Diego State. Nous sommes allés le rencontrer récemment à Las Vegas. C’était bien de le voir après six ou sept mois de pause. Nous avons eu la chance de lui parler, ce qu’on avait aussi fait via Zoom plus tôt pendant la pandémie. C’est quelqu’un avec qui nous sommes très à l’aise.»

Harris à Toronto, Mané toujours libre

Avec leur choix de deuxième tour, au 59e échelon, la formation torontoise a opté pour un autre meneur : Jalen Harris, un produit de l’Université Nevada.

À propos du Québécois Karim Mané, des Cheetahs de Vanier, il n’a pas été sélectionné au repêchage et est ainsi devenu joueur autonome. Rappelons qu’en juin 2019, le Québécois Luguentz Dort avait aussi été ignoré lors de l’encan annuel, mais il avait ensuite conclu une entente avec le Thunder d'Oklahoma City, équipe avec laquelle il a disputé sa première saison dans la NBA en 2019-2020.