MLS - Whitecaps FC c. Impact

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Impact de Montréal

Impact : place aux honneurs individuels!

Publié | Mis à jour

Peu importe l’issue du match de barrage de vendredi soir contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, l’Impact de Montréal a affiché une progression certaine, en 2020, par rapport aux trois saisons précédentes.

La participation aux éliminatoires, une première depuis 2016, en est certainement un signe probant. Mais le club a aussi commencé à développer une identité de jeu fort intéressante, sous l’égide de l’entraîneur Thierry Henry, qui n’a pas encore fini de tomber en place.  

Dans les bureaux, le directeur sportif, Olivier Renard, ne semble pas avoir pris beaucoup de mauvaises décisions depuis son entrée en poste à l’été 2019. Plusieurs de ses acquisitions se sont montrées fort utiles à l’équipe dans son parcours. Le Belge est toujours au travail à préparer 2021 : si Thierry Henry peut avoir sous la main un groupe de joueurs encore plus capable de transposer ses idées sur le terrain la saison prochaine, on risque de beaucoup s’amuser.

À l’approche du match de barrage contre les «Revs» (qui sera diffusé à TVA Sports vendredi soir), prenons le temps de revenir sur la saison 2020 de l’Impact. Une saison étrange, désarticulée, dans laquelle le club devait affronter une adversité qui dépassait largement celle présente sur le terrain. Dans ce contexte, plusieurs joueurs ont néanmoins su se montrer sous leur meilleur jour : il faut le souligner.

C’est dans ce contexte que les spécialistes soccer de TVA Sports (Vincent Destouches, Hassoun Camara, Frédéric Lord, Frédérique Guay, Ian Gauthier) ont accepté d’attribuer cinq honneurs individuels aux joueurs de l’Impact pour la saison 2020. Les catégories sont les suivantes : joueur offensif de l'année, meilleur nouveau venu, joueur le plus amélioré, joueur le plus sous-estimé de l'effectif, et meilleur joueur défensif.

Voici leurs choix :

Joueur offensif de l’année  

Vincent – Romell Quioto

«Ainsi va Quioto, ainsi va l’Impact. Impliqué sur 42% des buts de l’Impact en saison régulière, il a pris sur ses épaules les responsabilités offensives suite au départ de Nacho Piatti. Sa vitesse, sa mobilité, sa technique et sa pugnacité en font un étonnant, mais remarquable attaquant central. Tout simplement le meilleur joueur de la saison.»

Hassoun – Romell Quioto

«Quioto est l’homme de l’année, car c’est celui qui a été le plus régulier et le plus décisif.»

Frédérique – Romell Quioto

«Ici, clairement Romell Quioto. Sa constance et sa volonté sur le terrain lui valent le titre. Indépendamment de la réputation qui le précédait : c’est vrai qu’on ne l’attendait pas... mais même si on l’avait attendu, dans les circonstances, il a livré la marchandise.»

Frédéric – Romell Quioto

«Qui d’autre? Sans contredit le joueur de l’année par sa production offensive, mais aussi par l’envie qu’il a démontrée sur le terrain. La cerise sur le sundae: il a été engagé dans les trois buts de l’équipe au cours du match décisif face au D.C. United.»

Ian – Romell Quioto

«Impossible de passer à côté du Hondurien, même si j’ai adoré les golazos de Bojan en fin de calendrier. Quioto arrivait avec un gros point d’interrogation après une saison 2019 complètement ratée à Houston. Il a été meilleur qu’anticipé. Même que j’estime le Quioto 2020 supérieur à celui de ses bonnes années avec le Dynamo. Un joueur sanguin (pour le meilleur et pour le pire), fonceur, qui se lève quand ça compte.»

Meilleur nouveau venu  

Vincent – Luis Binks

«Une pépite! Pour sa première saison chez les professionnels, il s’est imposé comme le défenseur central le plus utilisé, mais aussi le plus sûr, du haut de ses 19 ans. Il incarne à la perfection le nouveau projet sportif de l’Impact, puisque Bologne a reconnu son talent et s’est déjà assuré de ses services. Son avenir appartient à l’Europe.»

Hassoun – Romell Quioto

«Il est aussi meilleur nouveau venu car il a balayé toutes les interrogations qu’il y avait sur lui. Grosse saison!»

Frédérique – Thierry Henry

«Je vais déroger de la question quelque peu... Pour moi : Thierry Henry! C’est le nouveau venu qui a eu le plus d’impact. Plus la saison avançait et plus on pouvait voir l’effet Henry sur les joueurs. Il répète que le cerveau doit être ce qui doit être le plus être affuté chez l’athlète. Certains joueurs sont plus tranchants depuis qu’il est en poste.»

Frédéric – Luis Binks

«Son retour l’an prochain enthousiasme déjà les partisans montréalais. S’il peut gommer quelques erreurs ici et là, pourrait bien devenir un défenseur dominant en MLS et, qui sait, dans un autre grand championnat de la planète.»

Ian – Victor Wanyama

«Même si je suis toujours resté un brin sur mon appétit à son sujet, force est d’admettre qu’en MLS, le Kényan est un joueur visiblement "au-dessus", qui apporte énormément de stabilité dans le jeu de l'Impact.»

Crédit photo : Bob DeChiara-USA TODAY Sports

Joueur le plus amélioré  

Vincent – Amar Sejdic

«Le Shamit Shome de 2020. Parti de loin dans la hiérarchie, son éthique de travail et ses bonnes prestations lui ont permis de prétendre à un poste de titulaire. Il a profité du départ de Saphir Taïder pour mettre en avant sa capacité à manier les ballons, apporter du liant et trouver les dernières passes dans les 30 derniers mètres.»

Hassoun - Amar Sejdic

«Amar Sejdic était pratiquement inattendu au début de saison, pour finir pratiquement essentiel au milieu. Belle progression et continuité!»

Frédérique – Entre deux chaises!

«J’hésite entre Bojan et Samuel Piette. Bojan nous a enfin montré son jeu de jambes et son efficacité. Quant à Sam, il nous a montré carrément une autre facette, qui met encore plus en valeur son QI soccer et sa ténacité... ne reste qu’à travailler un peu plus sur la finition et ou la confiance dans les derniers mètres.»

Frédéric – Samuel Piette

«Son entraîneur ne lui a pas fait de cadeau cette année. Il l’a poussé hors de sa zone de confort et Piette ne s’est jamais caché. Il n’a pas eu peur de se mettre en danger et c’est tout à son honneur. Et ça devrait être salué et re-salué.»

Ian – Amar Sejdic

«Sejdic avait joué un petit match en 2019. Il avait été invisible. Même chose lors de ses premières présences en 2020. Mais graduellement, on a commencé à voir ses qualités ressortir. Sejdic est capable de l’occasionnelle passe lumineuse. Maintenant, le défi pour lui est d’augmenter la cadence, parce qu’on le perd encore de vue pendant de grands bouts.»

MLS - Toronto FC c. Impact
Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Joueur le plus sous-estimé  

Vincent – Samuel Piette

«Je ne voulais pas le couronner "joueur le plus amélioré", car ce serait sous-estimer l’importance de ce qu’il accomplissait en tant que sentinelle. Mais il m’impressionne. Il s’adapte à tout ce qu’on lui demande. Aujourd’hui, il se tourne, joue vers l’avant, dévore les espaces, fait les courses dans la surface... Les gens sous-estiment autant le travail qu’il abat sur le terrain que son QI soccer. Il est un rouage précieux et essentiel du XI de Thierry Henry.»

Hassoun - Emanuel Maciel

«Maciel, avec ce qu’il a montré, est un joueur avec beaucoup de potentiel. Sa finesse technique et son intelligence de joueur pourraient le placer parmi les meilleurs en MLS s’il travaille sur sa régularité.»

Frédérique - Amar Sejdic

«Il a été dans l’ombre de Maciel pendant une bonne partie de la saison. A saisi sa chance quand il l’a obtenue. Joueur qui combine l’intelligence et le désir de gagner. Hâte de voir sa progression en 2021.»

Frédéric - Anthony Jackson-Hamel

«Il est un joueur de profondeur et ce n’est pas plus mal. C’est même très intéressant par moments. Il peut donner de précieux coups de main comme en fait foi son match contre D.C. United. Il n’avait pas été si mal aussi à Orlando.»

Ian – Samuel Piette

«J’aime Sam et pourtant, j’ai douté de sa capacité à être efficace dans le nouveau rôle que Thierry Henry lui a confié. Manifestement, je le sous-estimais, parce que le Québécois est rentré là-dedans tête première et il montré des qualités que je ne lui soupçonnais pas. Et tout ça, dans un contexte difficile. Il mériterait une bien plus grande considération à l’échelle de la ligue. Piette est un trésor pour l’Impact.»

Joueur défensif de l’année  

Vincent – Victor Wanyama

«Intelligent, technique, fort... Il faut se lever de bonne heure pour espérer remporter un duel à un contre un face à lui. S’il faut partir à la guerre, je veux partir avec lui. L’ancien joueur de Tottenham est un joueur désigné peu commun dans la MLS : un roc, un mur défensif, qui apporte autant de calme dans l’entrejeu que d’options à la relance.»

Hassoun – Luis Binks

«Binks a été le plus régulier défensivement même s’il y a eu un petit relâchement en fin de saison. Mais pas de quoi remettre en question son bilan, qui est positif.»

Frédérique – Clément Diop

«Défensivement, ça a été tellement difficile cette saison, je me vois mal décerner ce titre à un défenseur. Luis Binks obtient assurément une mention spéciale, mais je ne me sens pas encore particulièrement rassurée lorsque le ballon arrive près de lui et du filet du onze montréalais. J’aurais pu nommer un milieu, mais sincèrement, j’opte pour Diop. Le gardien n’a paru faible que sur quelques buts. Autrement, considérant comment il a terminé la saison, malgré une situation personnelle difficile, il obtient mon vote! »

Frédéric – Clément Diop

«Ce serait injuste de ne pas le donner à Clément Diop. Mais une mention spéciale à Zachary Brault-Guillard, qui s’est amélioré au cours de l’année. Rappelez-vous qu’au cours du tournoi à Orlando, Henry ne voulait pas l’envoyer dans la mêlée parce qu’il n’était pas assez fiable défensivement.»

Ian – Luis Binks

«Malgré ses erreurs de jeunesse, Binks est celui qui a été à peu près le plus régulier dans toute l’unité défensive de l’Impact. Et malgré son jeune âge, rien ne l’intimide. Il sera un très bon défenseur dans le futur, d’abord avec l’Impact, puis avec Bologne, avant de rentrer en Angleterre, où il sera un joueur de Premier league.»

SOCCER-USA/
Crédit photo : Photo d’archives