Crédit : Eric Bolte-USA TODAY Sports

Impact de Montréal

Thierry Henry a un grand admirateur

Publié | Mis à jour

Joueurs et entraîneurs lancent souvent des fleurs à leurs adversaires avant des rencontres sportives de grande importance et le pilote du Revolution de la Nouvelle-Angleterre, Bruce Arena, a respecté cette tradition avec de beaux compliments à l’endroit de Thierry Henry.

Instructeur d’expérience, Arena dit avoir apprécié le travail accompli par son vis-à-vis de l’Impact de Montréal durant la saison 2020, la première du Français comme pilote de cette formation. En dépit de la pandémie du coronavirus et de bien d’autres difficultés, notamment celle de disputer les matchs locaux aux États-Unis dès la mi-septembre, Henry a mené sa troupe en séries éliminatoires. 

Ainsi, le Bleu-Blanc-Noir retrouvera le Revolution dans un duel de barrage, vendredi. L’entraîneur de la Nouvelle-Angleterre est bien placé pour commenter ce qu’il a vu de son rival, puisque les deux clubs ont croisé le fer quatre fois en 2020.

«Le truc qui a représenté particulièrement un défi pour Thierry, tout comme ce fut le cas pour moi-même et les autres instructeurs de la ligue, c’est la manière d’interagir avec les joueurs durant la crise, a déclaré Arena lors d’un point de presse virtuel, mercredi. Pour ce qui est de Montréal, ce fut encore moins évident, car l’équipe a dû déménager au New Jersey [au Red Bull Arena]. Cela est extrêmement exigeant et il est remarquable que Thierry ait pu traverser cela pour qualifier la formation.»

«Selon moi, il mérite une très bonne note pour avoir été un leader durant une année vraiment difficile», a ajouté le pilote des «Revs», tel que cité par le site de la Major League Soccer.

Un homme qui veut gagner 

Aussi, Henry a su transposer sa mentalité de gagnant à ses ouailles, aux dires de celui qui a aidé le Revolution à terminer huitième de l’Association de l’Est. Il croit que ce désir de vaincre était réellement perceptible non seulement au cours de la dernière rencontre du calendrier régulier de l’Impact, un gain crucial de 3 à 2 contre le D.C. United ayant ouvert les portes des séries à Montréal, mais également dans l’ensemble de l’année.

«Il était très déterminé quant à l’importance de voir son groupe se présenter pour jouer. Ses hommes ont construit sous la pression et ont fait preuve de constance, a souligné Arena, à propos de Henry. Ce n’est pas facile à faire lors d’une première saison avec le club, donc je lui donne beaucoup de crédit pour cela.»

Sur la pelouse du Gillette Stadium de Foxboro, le bagage de l’entraîneur de l’Impact comme joueur pourrait constituer un atout pour sa troupe, selon son opposant.

«En tant qu’athlète, il savait comment hausser son niveau de jeu dans les duels importants. J’imagine qu’il sera capable de transmettre cette information et sa confiance à ses joueurs. Il a eu une merveilleuse campagne et je pense qu’on en aura plein les bras, vendredi.»