Impact de Montréal

L'Impact sera privé de Wanyama

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal devra se débrouiller sans le milieu de terrain Victor Wanyama, vendredi, pour le match de barrage contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

L’entraîneur-chef Thierry Henry a confirmé l’information, jeudi, durant son point de presse par vidéoconférence.

«Il ne sera pas disponible», a-t-il affirmé, expliquant que l’athlète était toujours au Kenya après avoir rejoint son équipe nationale pour les qualifications de la Coupe d'Afrique des nations.

Questionné par ailleurs sur le fait d’avoir été complimenté par l’entraîneur du Revolution, Bruce Arena, Henry lui a rendu la pareille.

«C’est gentil déjà, a noté l’entraîneur de l’Impact, imaginant mal que c’était une tactique de son homologue dans le but de l’amadouer avant leur important duel. J’ai énormément de respect pour Arena et pour ce qu’il a fait pour le soccer aux États-Unis.»

Arena avait pour sa part noté que l'entraîneur de l'Impact avait fait un travail remarquable pour qualifier l'Impact dans les éliminatoires, malgré les circonstances imposées au club montréalais durant la pandémie de COVID-19.

Attention à Carles Gil

S’il semble déçu de ne pas pouvoir compter sur tous ses éléments, Henry a convenu que le Revolution représentait un bon défi, d’autant plus si l’adversaire peut compter sur quelques joueurs désignés.

«C’est un joueur qui peut faire une différence à tout moment», a-t-il d’ailleurs souligné, en parlant du milieu de terrain espagnol Carles Gil. 

Voyez le point de presse de Thierry Henry dans la vidéo ci-dessus