Crédit : Dennis Schneidler-USA TODAY Sports

Impact de Montréal

6 joueurs de l’Impact qui ont surpris cette saison

Publié | Mis à jour

Même s’il est parvenu à accéder aux éliminatoires de la MLS pour la première fois depuis 2016, l’Impact de Montréal n’a pas connu une saison extraordinaire. Loin de là. 

Crampes au cerveau, buts contre son camp et cartons rouges ont pratiquement coûté le tournoi d’après-saison à la troupe de Thierry Henry. 

• À lire aussi: La renaissance de Quioto

• À lire aussi: Mustafa Kizza parlera avec ses pieds

De plus, certains joueurs ont grandement déçu en ne répondant pas aux attentes des partisans.

Mais d'autres représentants montréalais ont su lever leur jeu d’un cran, créant toute une surprise, tant chez l'Impact que dans le circuit Garber. Ces joueurs ont d'ailleurs permis au onze montréalais de terminer au 9e rang dans l’Est, mais également de préparer 2021, année qui risque d’être extrêmement intéressante chez l’Impact!

Voici donc une liste de six joueurs qui ont surpris cette saison chez l’Impact.

1. Romell Quioto 

Qui aurait cru qu’un joueur échangé contre Victor Cabrera deviendrait le meilleur buteur du club? Acquis du Dynamo de Houston le 20 novembre 2019, les attentes n’étaient pas forcément élevées à l’endroit de l’international hondurien. Réputé pour être un excellent distributeur de ballon, Quioto a plutôt fait écarquiller les yeux en 2020 en trouvant le fond du filet à huit reprises, marquant notamment le premier but de la saison de l’Impact au Stade Olympique. 

Véritable machine offensive, Quioto a été à l’origine de la majorité des chances de marquer du onze montréalais en plus d'être constamment dangereux dans le dernier tiers. Ses six passes décisives lors du calendrier régulier en sont la preuve. Quioto se retrouve ainsi au premier rang du club (à égalité avec Saphir Taïder) à ce chapitre. 

Alors que plusieurs partisans de son ancien club lui reprochaient d’avoir une mauvaise attitude et une mauvaise éthique de travail, l'attaquant a tout simplement brillé avec le Bleu-Blanc-Noir. L’ailier de 29 ans a connu la meilleure saison de sa carrière depuis son arrivée en MLS en 2017.

Ses performances ne sont pas passées inaperçues aux yeux de son entraîneur. En effet, Thierry Henry lui a fait confiance tout au long de l’année en le titularisant à 17 reprises. 

La seule chose que les partisans du Bleu-Blanc-Noir peuvent réellement reprocher à Quioto cette saison est son carton rouge le 20 octobre dernier face à l’Union de Philadelphie. Un geste individualiste à l’origine d’une lourde défaite de 4-1.

2. Amar Sejdic 

Personne ne l’avait vu venir celle-là. Un choix de deuxième tour au SuperDraft profite des nombreuses blessures dans le camp montréalais afin d’obtenir de précieuses minutes de jeu.

Le milieu offensif allemand n’a pas du tout déçu et est parvenu à marquer deux buts magnifiques en autant de matchs. Le jeune de 23 ans a su gagner la confiance de Henry et pourrait obtenir davantage de responsabilités l’an prochain. 

Sejdic devra toutefois améliorer son intensité et conserver la même énergie pendant 90 minutes de jeu s’il souhaite devenir un atout important. Chose certaine, son pied gauche pourra grandement aider le onze montréalais dans un avenir rapproché. 

3. Luis Binks 

L’ancienne pépite de Tottenham est arrivée en début d’année avec un seul objectif en tête : jouer. Binks a fait mieux que ça. Il a dominé. Le défenseur central de 19 ans a montré qu’il était en mesure de freiner les meilleurs attaquants du circuit Garber. Son calme et son efficacité en zone défensive ont convaincu plusieurs équipes européennes. C’est finalement en Serie A, dans l’uniforme du FC Bologne, que Binks disputera ses futures saisons. 

L’Impact aura le luxe de compter sur Binks la saison prochaine, déjà considéré comme un pilier défensif. Étant donné que le prêt de Binks a été prolongé jusqu’en décembre 2021, l’organisation montréalaise a amplement le temps de trouver un défenseur pour remplacer le jeune Anglais, car il ne serait pas surprenant qu'il fasse le saut en Italie en 2022. 

4. Zachary Brault-Guillard 

Après Binks, il pourrait très bien être la prochaine vente d’Olivier Renard. «ZBG» a démontré des qualités techniques exceptionnelles au cours de la saison, choses qui lui ont permis d’obtenir un rôle de titulaire tout au long de la saison. 

Bougie d’allumage de l’offensive de Thierry Henry, le latéral droit a servi de magnifiques passes en profondeur en plus d’y aller de plusieurs centres savoureux dans la surface. 

Le produit de l’Olympique Lyonnais a su succéder à Bacary Sagna avec brio lors de cette campagne en obtenant une passe décisive en 1789 minutes de jeu. Responsable dans sa zone, l’international canadien de 21 ans formera une belle brochette de jeunes défenseurs l’an prochain avec Luis Binks et Mustafa Kizza. Il ne reste plus qu’à connaitre l’identité du défenseur central qui accompagnera ces jeunes loups. 

5. Bojan 

Les attentes à l’endroit du Catalan étaient et sont toujours immenses. Après un début de saison tranquille avec l’Impact, Bojan a conclu le calendrier régulier en lion. Auteur d’un but ahurissant face aux Red Bulls de New-York en plus de contribuer grandement à la qualification de l’Impact en éliminatoires, l’ancien coéquipier de Thierry Henry a prouvé qu’il pourra participer aux succès de l’équipe en 2021. 

Développer une chimie avec un coéquipier a cependant été difficile pour Bojan cette saison. Est-ce que Renard ou Henry trouvera le dispositif qui permettra à Bojan de briller?

6. Emanuel Maciel 

Il est encore tôt pour se prononcer, mais le faible échantillon qu’Emanuel Maciel a donné est prometteur. Doté d’une vision de jeu exceptionnelle, l’Argentin a récolté trois passes décisives en 11 matchs. Acquis de San Lorenzo dans le transfert d’Ignacio Piatti, le jeune milieu de 23 ans pourrait se tailler une place dans le XI partant. 

Maciel devra toutefois développer sa constance, lui qui a connu une fin de saison un peu plus difficile si on la compare à ses débuts dans l’uniforme de l’Impact. 

Mention honorable 

Samuel Piette 

Il ne fallait pas passer sous silence le premier but du Québécois dans l’uniforme de l’Impact. Occupant désormais un rôle un peu plus offensif, le nouveau papa a ouvert son compteur en trouvant le fond du filet pour la première fois cette saison!

S’il continue à autant contribuer dans le dernier tiers, il est fort probable que d’autres buts sont à venir!