Crédit : Photo AFP

NFL

Golden Tate s’excuse pour son comportement déplacé

Publié | Mis à jour

Le receveur de passes Golden Tate s’est excusé aux Giants de New York, vendredi.

L’athlète 32 ans a présenté des excuses pour son comportement pendant l’affrontement du 2 novembre dernier contre les Buccaneers de Tampa Bay.

Lors de cette rencontre, il a crié «lancez-moi le ballon» à deux reprises et directement devant une caméra. Pour le punir de son geste, l’entraîneur-chef des Giants, Joe Judge, a décidé de le laisser chez lui lors de la partie de la semaine dernière, une victoire de 23 à 20 contre l’équipe de football de Washington.

«Si vous me connaissez et que vous connaissez mon jeu, je joue avec beaucoup d'émotion, beaucoup de passion et j’étais pris dans le moment présent, a déclaré Tate, vendredi. J'ai eu tort d'attirer l'attention sur moi-même. J'en assume l'entière responsabilité. J’ai mal géré, et encore une fois, j'ai attiré une attention négative sur notre organisation. C'était quelque chose qui ne se reproduira plus.»

«J'ai ressenti le besoin de m'excuser auprès de toute l’organisation d'avoir attiré cette attention négative, d'une part, et aussi de mon langage corporel sur le terrain. À partir de maintenant, nous n'aurons plus jamais à nous en soucier», a-t-il ajouté.

Tate dispute présentement la deuxième saison d’un contrat de quatre ans et d’une valeur totale de 37,5 millions $.

En 2020, il a attrapé 22 des 29 passes envoyées dans sa direction pour des gains de 226 verges et deux touchés.

À titre comparatif, le receveur de passes le plus visé chez les Giants est Darius Slayton et il a vu 56 relais envoyés vers lui.

«Je veux être ici, a clamé Tate. J’aime cette organisation, ce qu’elle représente et la direction dans laquelle elle va. Espérons que j’en fais encore partie.»

Judge n’a toujours pas indiqué s’il avait l’intention de réintégrer Tate dans sa formation dimanche, quand les Giants se mesureront aux Eagles de Philadelphie.