LNH

Des développements dans le dossier Chara

Publié | Mis à jour

Plus d’un mois après l’ouverture du marché des joueurs autonomes, Zdeno Chara est toujours libre comme l’air. 

Reviendra-t-il avec les Bruins ou optera-t-il plutôt pour un changement? S’il semble s’éloigner de plus en plus de Boston, le défenseur format géant trouvera certainement preneur ailleurs.  

Selon le site Boston Hockey Now (BHN), «au moins trois équipes» lui auraient démontré de l’intérêt. 

On y rapporte que le Lightning de Tampa Bay serait du nombre. Les Maple Leafs de Toronto et les Islanders de New York seraient d’autres candidats potentiels. 

Les Bruins, eux, seraient «très loin» d’une nouvelle entente avec le vétéran de 43 ans.

Rejoint par BHN, l’agent de Chara, Matt Keator, a affirmé que «rien ne presse présentement». «Nous attendons de savoir quel sera le format adopté», a-t-il ajouté.  

Il croit d’ailleurs que «ce n’est pas trop réaliste de croire que la prochaine saison s’amorcera le 1er janvier», tel que le souhaite la LNH. 

«Notre objectif est encore d’avoir une saison qui va débuter le 1er janvier», a répété Bill Daly, le commissaire adjoint de la LNH, dans une entrevue téléphonique avec TVA Sports, vendredi

Une carrière digne du Temple de la renommée  

Chara est le capitaine des Bruins et évolue à Boston depuis la saison 2006-2007. Ses performances ont diminué dans les dernières campagnes, mais il jouait tout de même plus de 21 minutes en moyenne par match la saison dernière.

En 68 rencontres, il a amassé cinq buts et neuf mentions d’aide pour 14 points. Il a également maintenu un différentiel de +26.

En 2019-2020, le Slovaque de 6 pieds 9 pouces détenait un contrat d’un an qui lui rapportait 2 millions $. 

Chara a disputé un impressionnant total de 1553 matchs, accumulant 656 points, dont 205 buts, et a remporté la coupe Stanley avec les Bruins en 2011, sous les ordres de l’entraîneur-chef Claude Julien.