LNH

Un problème qui coûtera très cher au Lightning

Publié | Mis à jour

Le Lightning de Tampa Bay fait face à un problème de taille qui lui coûtera très cher à régler. 

En raison de leur situation financière particulière, les champions de la coupe Stanley devront se départir de «deux bons joueurs et encore plus», a indiqué Renaud Lavoie dans sa chronique quotidienne à l’émission JiC, jeudi. À voir dans la vidéo ci-dessus.  

«Le Lightning est l’équipe qui a le plus de problèmes présentement. Et ça va lui coûter très cher pour régler ce problème. Ce qu’on me dit, c’est qu’on pense être en mesure de le régler d’ici le début des camps d’entraînement, a indiqué notre informateur hockey. 

«Mais on sait qu’on va devoir probablement se départir de deux bons joueurs et qu’il va falloir aussi donner quelque chose de plus. On va être obligé d’ajouter des choix au repêchage ou encore de jeunes espoirs.»

Le temps commence à presser pour le directeur général Julien BriseBois puisque les camps d’entraînement s’amorceront quelque part en décembre, si tout se passe comme prévu. 

À l’heure actuelle, sa formation a des dépenses de 78,6 millions de dollars pour seulement 18 joueurs, et ce, sur une masse salariale qui ne doit pas dépasser 81,5 millions $.

De l'intérêt des Devils?

Il lui reste ainsi environ 2,9 millions $, mais il doit négocier de nouveaux contrats avec l’attaquant Anthony Cirelli et les défenseurs Mikhail Sergachev et Erik Cernak, tous joueurs autonomes avec compensation. BriseBois ne pourra donc pas tous les garder sans échanger d’autres membres actuels du Lightning. 

À l’autre bout du spectre, une équipe comme les Devils du New Jersey a encore beaucoup d’argent disponible (17,2 M$). Selon Renaud Lavoie, elle souhaite d’ailleurs passer à l’action.

«Ce qu’on me dit chez les Devils, c’est qu’on veut acquérir un joueur de 27 ans et moins dont le contrat est encore valide pour quelques saisons. Le problème des Devils, et il est important, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de joueurs avec une clause de non-échange qui veulent aller jouer au New Jersey. Le problème est là.» 

Les Kings de Los Angeles et les Predators de Nashville ont eux aussi de la marge de manœuvre, respectivement 13,6 et 12,9 M$.