Crédit : Vincent Carchietta-USA TODAY Sports

Impact de Montréal

Impact: le moment de vérité

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

À une saison exceptionnelle, on ne pouvait pas s’attendre à autre chose qu’à une fin de saison unique en son genre et c’est ce que la MLS nous offre ce week-end.

D’abord, fidèle à l’habitude implantée il y a quelques années, le circuit Garber programme tous les matchs de l’Association Est à la même heure afin de finir sur une apothéose.    

Et en ne se mettant pas en sécurité plus tôt, l’Impact joue un rôle principal dans cette grande finale avant les séries éliminatoires.

En effet, le XI montréalais occupe le 9e rang dans l’Est avec 23 points, au cœur d’une lutte décisive entre cinq équipes pour l’obtention des deux dernières places disponibles.

Chanceux    

On peut dire que le Bleu-blanc-noir est chanceux d’être toujours dans la course si l’on considère qu’il n’a récolté que 7 points sur une possibilité de 36 à ses 12 derniers matchs et qu’il a perdu à ses cinq dernières sorties.

L’équipe de Thierry Henry, diminuée par les blessures et installée provisoirement dans le New Jersey en raison de la fermeture des frontières, n’a tout simplement pas su se mettre à l’abri et n’a surtout pas profité des difficultés éprouvées par les autres équipes impliquées dans la lutte.

Pour brosser un tableau plus clair, voyons qui sont les équipes impliquées. Chicago est 10e avec 23 points comme l’Impact, mais a deux victoires de moins. Atlanta est 11e avec 22 points, Miami occupe le 12e rang avec 21 points, à égalité avec D.C. United qui a toutefois une victoire de moins, ce qui lui confère le 13e rang.

Mais voilà, l’Impact, avec une ou deux victoires, aurait mis fin au débat bien avant la dernière journée de la saison. Chicago (0-4-1) n’a pas gagné à ses cinq derniers matchs. Atlanta est en chute libre avec une victoire à ses sept derniers matchs (1-4-2). Miami a gagné une seule de ses cinq dernières parties (1-3-1). Il n’y a que D.C. qui fait une remontée de fin de saison avec une seule défaite à ses cinq derniers duels (3-1-1).

Ainsi, si jamais le Bleu-blanc-noir ne fait pas les séries, il n’aura que lui-même à blâmer puisque ses poursuivants lui ont donné toutes les chances de se sauver avec un billet pour le tournoi d’automne.

Juste une victoire    

Mais la beauté du sport, c’est qu’on a généralement toujours une chance de se reprendre.

Et c’est la situation dans laquelle se trouve l’Impact, qui a simplement besoin de vaincre le D.C. United au Audi Field dimanche afin de s’assurer de participer à la phase de match suicide des séries.

En effet, un gain et le XI montréalais n’aura pas à se soucier du pointage des autres rencontres de la journée. Il sera assuré de mettre la main sur la 9e place.

Et ce résultat mènera à un match suicide qui sera disputé le vendredi 20 novembre. Les matchs du premier tour seront quant à eux joués le 21 et le 22, et le mardi 24.

Il faut préciser que le format des séries éliminatoires est différent cette saison. On a exceptionnellement déplacé Nashville dans l’Est de sorte que dix équipes, contre huit dans l’Ouest, sont qualifiées. On va donc procéder à une première ronde dans laquelle les équipes classées de sept à dix vont s’affronter.

Pas évident    

Mais pour mettre toutes les chances de son côté, il vaut mieux que l’Impact l’emporte dans la capitale américaine dimanche parce que ses adversaires ne vont pas tous se planter à leur dernier match.

Et comme c’est un détail tout de même assez important, il faut savoir contre qui tout ce beau monde joue.

Chicago va recevoir New York City FC au Soldier Field et c’est un match qui est prenable. Là, le Bleu-blanc-noir pourrait avoir un peu d’aide puisque NYCFC présente une fiche très correcte de 4-3-4 à l’étranger pendant que Chicago affiche un modeste dossier de 5-3-3 à la maison.

Atlanta a une très lourde commande avec une visite à Columbus où le Crew n’a subi qu’une défaite cette saison. Mais Columbus traverse une séquence difficile et n’a remporté qu’un seul de ses six derniers matchs (1-2-3).

Miami a sans doute le match le plus facile avec la visite de la pire équipe de la MLS, le FC Cincinnati qui n’a que 16 points et qui n’a marqué que 11 buts en 22 matchs cette année.

Trois scénarios possibles:    

L’Impact l’emporte contre D.C. United et se qualifie pour les séries avec la 9e place dans l’Est.

L’Impact fait match nul contre D.C. United. Une seule équipe parmi Chicago, Atlanta et Miami remporte son dernier match. Les verdicts nuls n’auront pas d’influence.

L’Impact perd contre D.C. United. Il est éliminé à moins que Chicago s’incline et qu’Atlanta et Miami ne parviennent pas à faire mieux qu’un match nul. L’Impact terminerait alors au 10e rang.

********

La MLS sévit contre un défenseur de l’Impact    

Agence QMI

Le défenseur de l’Impact de Montréal Jorge Corrales a écopé d’une amende de la Major League Soccer pour avoir simulé une chute alors qu’il disputait le ballon à un joueur de l’Orlando City SC dimanche dernier.

La ligue n’a pas divulgué le montant que devra payer Corrales pour son geste, commis à la 47e minute de jeu.

Corrales en était à son 11e départ cette saison avec l’Impact, qui s’est incliné 1 à 0 face à Orlando.

Le joueur d’origine cubaine a obtenu 987 minutes de jeu depuis le début de la saison, sa première complète avec la formation montréalaise. Il a récolté une mention d’aide et a décoché trois tirs.