Impact de Montréal

«Ça commence à peser lourd sur le mental»

Publié | Mis à jour

À l’occasion de son avant-dernier duel de la saison régulière, l’Impact de Montréal avait une chance en or, hier, de confirmer sa place en séries éliminatoires. 

Mais à l’image des dernières semaines, le club s’est montré trop peu incisif dans le dernier tiers et a finalement été coulé par une bête erreur de concentration de sa ligne défensive.

Oublié au marquage, l’imposant Daryl Dike du Orlando City SC a filé seul devant Clément Diop et l’a facilement battu d’un tir dans le petit filet inférieur. La formation floridienne n'en demandait pas tant et a finalement quitté New York (le «domicile» de l’Impact) avec les trois points, en vertu d’un gain de 1-0. 

De passage à l’émission «Salut, Bonjour!» lundi matin, l’analyste Vincent Destouches n’a pas caché sa déception face au rendement montréalais (voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus).

«La tendance n’est pas très bonne, alors que l’équipe vient de perdre un cinquième match à ses six dernières sorties. L’Impact peine à concrétiser ses occasions et le but d’Orlando a encore une fois été causé par une mauvaise décision, un mauvais placement sur le terrain. Ça se jouera donc jusqu’au dernier match.»

Désavantagés

Si le jeu offert par les hommes de Thierry Henry n’est pas le plus riche dernièrement, c’est peut-être que la fatigue commence à se faire ressentir. Il faut ici mentionner que le club, à l’instar de ses deux rivaux canadiens (Vancouver et Toronto), joue loin de chez lui depuis des mois en raison de la pandémie. 

«Les clubs canadiens sont extrêmement désavantagés», concède Destouches, sans retenue. 

«Quand les matchs sont terminés, les joueurs de l’Impact rentrent dans leur chambre d’hôtel au lieu de voir leur famille. Ce n’est pas la réalité des joueurs des équipes américaines. Ça commence à peser lourd sur le mental des joueurs.»

Un immense enjeu 

Le point positif, dans tout ça, c’est que l’Impact a encore (eh oui!) sa destinée entre ses mains. 

Si l’équipe souhaite obtenir sa première qualification éliminatoire depuis 2016, elle doit battre DC United, dimanche, dans le cadre du dernier match de son calendrier. 

Advenant un résultat différent, il faudra attendre et espérer des défaites chez les autres formations impliquées dans cette course aux séries.

«Ce sera une journée assez folle et on la vivra ensemble ce dimanche sur les ondes de TVA Sports», de conclure Vincent Destouches. 

Le match entre l’Impact et DC United vous sera effectivement présenté sur nos ondes ce dimanche, dès 15h.