FBN-SPO-NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V-BUFFALO-BILLS

Crédit : AFP

NFL

Cam Newton coule les siens

Publié | Mis à jour

À Orchard Park, le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Cam Newton a échappé le ballon durant la dernière minute de jeu, ce qui a permis aux Bills de Buffalo de signer un gain de 24 à 21.

Tirant de l’arrière par trois points, les «Pats» étaient en position de l’emporter ou d’égaler, mais Newton s’est auto-saboté lors d’une course.

Celui qui en est à sa première saison avec les Patriots (2-5) avait précédemment réussi 15 de ses 25 passes pour 174 verges. Il avait aussi amassé 54 verges et un touché avec ses jambes.

Zach Moss s’est occupé de l’attaque chez les Bills (6-2). Le porteur de ballon a franchi la ligne des buts à deux reprises et a amassé 81 verges en 14 courses. Le quart-arrière Josh Allen a réussi l’autre majeur des vainqueurs avec une course de deux verges. Il a aussi obtenu 154 verges via les airs et a été victime d’une interception.

Les Steelers assoient leur domination

Dans un match plus qu’enlevant, les Steelers de Pittsburgh se sont assurés de rester parfaits en venant à bout des coriaces Ravens de Baltimore 28 à 24, dimanche, au M&T Bank Stadium.

L’équipe 2020 des Steelers (7-0) a ainsi fait son entrée dans le grand livre d’histoire de la formation de la Pennsylvanie, elle qui a égalé la marque pour le meilleur départ d’une saison. Elle partage maintenant le record avec le club de 1978, qui avait d’ailleurs remporté le Super Bowl. 

Cela n’a toutefois pas été évident contre les Ravens (5-2), puisque l’avance a changé de camp à quatre reprises dans ce duel de la section Nord de l’Association américaine.

C’est une passe de touché de Ben Roethlisberger au Canadien Chase Claypool avec près de huit minutes à faire au dernier quart qui a fait la différence au pointage. La défensive des Steelers a ensuite été en mesure de contenir le rapide Lamar Jackson.

Le majeur lancé par «Big Ben» au joueur de l’unifolié était sa deuxième passe de six points de la journée. Le porteur de ballon James Conner a aussi participé à l’effort offensif des vainqueurs.

Du côté de Jackson, il a aussi trouvé deux de ses coéquipiers dans la zone payante, mais a été victime de deux interceptions. L’un de ses larcins a d’ailleurs été ramené pour un touché.

Dalvin Cook s’éclate 

Au Lambeau Field, le porteur de ballon Dalvin Cook a inscrit quatre majeurs et les Vikings du Minnesota ont surpris les Packers de Green Bay 28 à 22.

Le demi offensif de 25 ans est ainsi devenu le troisième joueur de l’histoire des Vikings (2-5) à réussir quatre touchés depuis 1950.

Au total, Cook a amassé trois touchés et 140 verges de gains en 22 courses. Il a également attrapé deux ballons pour 63 verges et un majeur.

De leur côté, les Packers (5-2) ont eu l’occasion de réaliser une poussée victorieuse en fin de rencontre. Tentant de se sauver de plusieurs adversaires, le quart Aaron Rodgers a échappé le ballon, confirmant le revers des siens.

En bref 

À Kansas City, Patrick Mahomes a lancé cinq passes de touché et les Chiefs l’ont facilement emporté 35 à 9 contre les Jets de New York, qui est la seule équipe de la NFL n’ayant toujours pas connu le bonheur de la victoire en 2020.

Du côté de Cleveland, les Raiders de Las Vegas ont inscrit 10 points au quatrième quart pour vaincre les Browns 16 à 6.

À Detroit, l’attaque et la défensive des Colts d’Indianapolis ont fonctionné à plein régime pour signer un gain de 41 à 21 face aux Lions.

Pour leur part, les Titans du Tennessee ont subi un deuxième revers consécutif, eux qui ont été surpris 31 à 20 par Joe Burrow et ses Bengals à Cincinnati.

Finalement, à Miami, le quart-arrière de première année Tua Tagovailoa a obtenu un gain de 28 à 17 contre les Rams de Los Angeles lors de son premier départ en carrière. Le cinquième choix au total du dernier repêchage de la NFL a complété 12 de ses 22 passes pour 93 verges et un majeur.