IHOCKEY-WC-2018-RUS-SVK

Crédit : AFP

LNH

Un Mikhail Grigorenko plus mature et plus performant

Publié | Mis à jour

C’est un Mikhail Grigorenko plus mature et plus performant qui fera son retour dans la Ligue nationale de hockey (LNH) la saison prochaine avec les Blue Jackets de Columbus. L’attaquant de 26 ans est conscient qu’il s’agit d’une très bonne occasion de faire une bonne deuxième impression.

Après un début de carrière en deçà des attentes, le produit des Remparts de Québec s’est isolé en Russie, avec le CSKA de Moscou, pour retrouver ses marques offensives. Trois ans plus tard, il est prêt à retenter sa chance dans la LNH, avec un contrat d’un an et de 1,2 million $ en poche.

«J’ai été capable de trouver cette touche offensive que je n’avais pu atteindre dans la LNH. Espérons qu’à mon deuxième passage, je pourrai continuer à produire comme je l’ai fait dans la KHL», a dit au quotidien «The Columbus Dispatch» celui qui a inscrit en moyenne près d’un point par match lors des deux dernières saisons.

Grigorenko n’avait pas été si mauvais dans le circuit Bettman, mais sa récolte de 64 points en 217 rencontres a été décevante pour un joueur choisi au 12e rang au total du repêchage de 2012.

Le Russe a fait beaucoup de progrès dans sa contrée natale et croit qu’il pourra faire mieux en ayant confiance en ses moyens. «Comme jeune joueur, tu continues chaque année à travailler certaines choses. [...] Je crois par contre que la confiance y joue pour beaucoup», a indiqué Grigorenko.

La confiance du DG

Le directeur général des Jackets, Jarmo Kekalainen, n’avait que de bons commentaires à propos de Grigorenko, vendredi. Il s’était même déplacé en personne en Russie pour observer sa nouvelle acquisition.

«Il atteint à peine ses meilleures années, a-t-il mentionné. Je crois que le positif ici est qu’il a encore bien des niveaux à atteindre. Ce n’est pas comme s’il était à son plein potentiel. Je crois qu’il peut continuer de s’améliorer lors des cinq prochaines saisons ou plus.»

«Je ne sais pas encore où je jouerai. Je sais qu’une chose que Jarmo aime beaucoup de moi est ma polyvalence, a ajouté Grigorenko. Je peux remplir n’importe quel rôle dans l’alignement, alors je crois que c’est un avantage pour moi.»

Avant de faire son choix, Grigorenko a obtenu de très bons commentaires de quelques visages connus. Le défenseur québécois des Blue Jackets David Savard est son voisin à Québec et le Russe a également pu tâter le pouls de son compatriote Vladislav Gavrikov.

«Je suis super excité. C’est une opportunité incroyable pour moi. J’ai hâte de jouer à nouveau contre les meilleurs joueurs du monde, en espérant avoir plus de succès cette fois», a conclu l’ancien des Sabres de Buffalo et de l’Avalanche du Colorado.