Crédit : AFP

F1

F1: Alfa Romeo conserve Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi en 2021

Publié | Mis à jour

Le vétéran finlandais Kimi Räikkönen, 41 ans, et l'Italien Antonio Giovinazzi, 26 ans, piloteront de nouveau pour Alfa Romeo en 2021, pour la 3e saison consécutive, a annoncé l'écurie de F1 dans un communiqué vendredi.

«Cette annonce souligne la volonté de continuité de l'équipe (alors que les monoplaces resteront les mêmes l'an prochain par mesure d'économie avant un changement réglementaire d'envergure en 2022, ndlr), Kimi et Antonio constituant un duo de pilotes solide et bien assorti qui offre un sain mélange d'expérience et de l'enthousiasme de la jeunesse», explique Alfa Romeo (ex-Sauber) dans un communiqué.

Räikkönen, qui a fait ses débuts en 2001 chez Sauber avant de remporter le titre mondial avec Ferrari en 2007, a donc décidé que sa retraite des circuits pouvait encore attendre. 

«L'atmosphère unique dans l'équipe est ce qui me donne cette motivation supplémentaire pour me lancer dans ce qui sera ma 19e saison dans ce sport l'an prochain. Je ne serais pas là si je ne croyais pas en son projet et en ce que nous pensons pouvoir accomplir ensemble», commente celui qui détient le record de 325 départs en GP. 

«C'est une équipe qui accorde plus de valeur au travail qu'aux paroles et ça va bien avec mon style, ajoute le Finlandais, dont le mutisme lui a valu le surnom d'"Ice Man". J'ai hâte d'être à l'année prochaine et, je l'espère, de nous rapprocher, avec l'équipe, du milieu de tableau.»

Alfa Romeo pointe actuellement, comme en 2019, au 8e rang (sur dix) du classement des constructeurs avec 5 points, 3 pour Giovinazzi (16e sur 20 pilotes) et 2 pour Räikkönen (17e).

Giovinazzi, qui a pris le départ de 35 GP dont deux en 2017 avant de devenir titulaire en 2019, est un produit de la filière de jeunes pilotes de Ferrari.

«De la piste aux briefings techniques, Antonio a joué un rôle crucial pour notre équipe et il a parfaitement mérité un nouveau contrat en 2021, estime son patron Frédéric Vasseur. Son éthique du travail, son engagement envers l'équipe et son enthousiasme contagieux sont un atout énorme.»

Cette annonce intervient à la veille du Grand Prix d'Emilie-Romagne, 13e manche sur 17 cette saison, exceptionnellement disputé sur deux jours au lieu de trois samedi et dimanche, sur le circuit historique d'Imola, en Italie.

Nouveau test pour Alonso avec Renault la semaine prochaine

L'Espagnol Fernando Alonso, qui fera son retour la saison prochaine en Formule 1 avec Renault (qui deviendra Alpine) après deux saisons d'absence, participera à une séance d'essais mercredi et jeudi à Bahreïn, a annoncé son écurie vendredi.

Alonso, 39 ans, prendra le volant de la R.S.18, la monoplace qui a participé à la saison 2018 du Championnat du monde, les essais privés n'étant pas autorisés avec la monoplace de la saison en cours.

L'Espagnol, qui a remporté ses deux titres de champion du monde de F1 avec le constructeur français en 2005 et 2006, a tout de même pu piloter la Renault de 2020 sur 100 kilomètres, limite prévue par le règlement pour un tournage promotionnel, mi-octobre sur le circuit de Barcelone (Espagne).

Auparavant, le pilote n'était plus monté dans une F1 depuis avril 2019 et une séance d'essais pour McLaren à Bahreïn également.

Alonso s'est engagé en juillet pour une durée qui n'a pas été précisée avec Renault, dont les monoplaces courront à partir de la saison prochaine sous le nom d'Alpine, la marque de voitures sportives du constructeur français.

Il n'est plus apparu en championnat du monde depuis le Grand Prix d'Abou Dhabi 2018 au volant d'une McLaren, au terme de sa 17e saison dans la catégorie reine où il a remporté au total 32 succès.

Depuis son départ de la F1, il a gagné deux éditions des 24 Heures du Mans et le titre de champion du monde d'endurance (WEC) avec Toyota. Alonso a également participé au Dakar, mythique rallye-raid, dont il s'est classé 13e en 2020, et aux 500 Miles d'Indianapolis en IndyCar (abandon en 2017, non qualifié en 2019, 21e en 2020).