Canadiens de Montréal

Toffoli a réussi là où Galchenyuk a échoué

Publié | Mis à jour

Comment un joueur aussi talentueux qu’Alex Galchenyuk peut-il en être à sa cinquième équipe dans la Ligue nationale de hockey, et ce, à l’âge de 26 ans? 

L’ancien attaquant des Canadiens de Montréal Maxim Lapierre a tenté de répondre à cette énigme, jeudi, lors de l’émission JiC

«On entend souvent parler de son attitude, de son comportement à l’extérieur de la patinoire et de ses décisions sur la glace. Aujourd’hui, je regardais des vidéos d’Alex, et je me demande : est-ce que c’est tout simplement sa vitesse et son coup de patin qui sont en train de le rattraper?», a-t-il suggéré.

«Parce qu’on s’entend que ce n’est pas le plus patineur le plus naturel dans la Ligue nationale de hockey, a poursuivi Lapierre. Oui, il est capable de se débrouiller quand même, mais la Ligue nationale, c’est rendu tellement rapide. Est-ce qu’il est capable de suivre le rythme? C’est ce que je me demande.» 

Inspiré par cette réflexion, l’animateur Jean-Charles Lajoie a évoqué l’une des récentes acquisitions des Canadiens, Tyler Toffoli, qui a en quelque sorte réussi là où Galchenyuk a échoué. 

Toffoli n’est pas un patineur extraordinaire, mais il a tout de même trouvé le moyen d’être efficace. 

«Exactement Jean-Charles, Toffoli a trouvé son rôle dans la Ligue nationale de hockey, a acquiescé Lapierre. Il s’est dit : je vais tout faire correctement dans le système, je ne tricherai jamais sur la patinoire et je vais juste bien me positionner. Ça porte fruit jusqu’à maintenant pour lui dans sa carrière. Il est capable de compter des gros buts et d’être très utile dans des équipes gagnantes.»

Voyez l’intervention complète de Maxim Lapierre à JiC dans la vidéo ci-dessus.