Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Repêchage de 2021 : trois Québécois parmi les meilleurs espoirs

Publié | Mis à jour

Les attaquants Xavier Bourgault, Zachary Bolduc et Zachary L'Heureux, respectivement des Cataractes de Shawinigan, de l’Océanic de Rimouski et des Mooseheads de Halifax, figurent parmi les joueurs ayant reçu la note «A» par la Centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui a diffusé mardi sa liste préliminaire en prévision du repêchage amateur 2021.

Ils sont les seuls joueurs provenant de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) dans le groupe des plus méritants, considérés ainsi comme de potentiels choix de premier tour.        

D’ailleurs, Bourgault a eu droit à des commentaires élogieux du directeur de la Centrale, Dan Marr.

«Il est un joueur dynamique offensivement qui se démarque à chacun des matchs, a mentionné Marr au site LNH.com. Chaque fois qu'il est sur la glace, il est une menace lorsque la rondelle se retrouve sur son bâton.»

Bourgault avait amassé trois buts et deux aides en quatre parties avant que les formations québécoises du circuit Courteau ne soient contraintes de cesser leurs activités en raison de la COVID-19. 

Pour sa part, Bolduc avait inscrit deux buts en quatre sorties.

Quant à L'Heureux, il avait obtenu 10 points en huit matchs. 

Un nom connu      

Parmi les 29 autres athlètes ayant obtenu un «A» à leur bulletin, il y a le défenseur Luke Hughes, de l'équipe des moins de 18 ans du programme de développement de l'équipe nationale des États-Unis. 

Le frère de Quinn Hughes, des Canucks de Vancouver, et de Jack Hughes, des Devils du New Jersey, a récolté 28 points (sept buts, 21 aides) ainsi que trois buts en avantage numérique en 48 matchs avec la formation U17 américaine la saison dernière. Il a obtenu quatre mentions d'aide en sept matchs avec les U18 cette année.

La liste sera mise à jour de façon périodique au cours de la campagne, selon les évaluations des recruteurs.

«À ce point-ci du processus d'évaluation et étant donné que les activités de recrutement ont été fortement diminuées au cours de l'été, il est beaucoup trop tôt pour cerner la principale force de la cuvée 2021, sauf pour dire qu'il y aura plusieurs espoirs de qualité à chacune des positions, a précisé Marr. Il n'y a toutefois pas d'espoir qui fait l’unanimité au premier rang comme ce fut le cas avec Alexis Lafrenière la saison dernière.»