Crédit : AFP

F1

Un retour difficile pour Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Le Québécois Lance Stroll a connu un retour difficile à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 du Portugal, dimanche, étant forcé à l’abandon après avoir écopé de deux pénalités.

Le Montréalais roulait en septième place lorsqu’il a tenté de dépasser Lando Norris par l’extérieur au bout de la ligne droite. Il n’a toutefois pas laissé assez d’espace au Britannique, si bien que les deux hommes se sont accrochés.

Stroll a écopé d’une pénalité de cinq secondes, lui qui avait déjà été relégué au dernier rang après avoir effectué un arrêt pour changer son aileron avant endommagé. Quelques boucles plus tard, les commissaires le sanctionnaient d’une deuxième pénalité de cinq secondes, puisqu’il avait ignoré les limites de la piste à plus de trois reprises.

Il roulait en dernière position lorsque l’écurie Racing Point a pris la décision de le retirer de la course en raison des dommages causés par la collision avec Norris.

«C’est vraiment dommage, car notre rythme était bon et nous avons bien progressé lors du premier relais pour obtenir de bons points», a commencé par dire Stroll, dans un communiqué.

«C’était un accrochage maladroit avec Lando. J'attendais de voir s'il irait à gauche ou à droite, mais il est resté au milieu de la piste avant le premier virage. Cela signifiait que j'avais une fraction de seconde pour décider quoi faire. J'ai choisi l'extérieur et je suis allé sur les vibreurs un peu. Quand j’ai tourné, j’ai senti que j’étais en avant, mais il n'y avait pas de place pour deux voitures. Après la collision, la voiture a été endommagée et il n'a pas été possible de continuer, nous avons donc dû abandonner.»

Mauvaise séquence

Stroll avait pris le départ de la 12e place après des qualifications difficiles. Il avait également été impliqué dans une collision avec Max Verstappen (Red Bull) lors de la deuxième séance d’essais libres.

L’athlète de 21 ans avait raté la course disputée sur le circuit du Nurburgring, il y a deux semaines, puisqu’il avait contracté la COVID-19. Il avait abandonné lors des deux épreuves précédentes, en Toscane et en Russie, si bien qu’il a glissé de deux échelons, au 11e rang du classement des pilotes, avec 57 points. Avant sa séquence malheureuse de quatre courses sans point, il occupait la quatrième place.

Quoi qu’il en soit, Stroll ne se laisse pas décourager et se tourne déjà vers la prochaine course, soit le GP d’Émilie-Romagne, la semaine prochaine.

«Mis à part le résultat, j'ai vraiment apprécié le circuit et j'aimerais le voir dans le calendrier de la Formule 1 à l'avenir. Aujourd'hui a été l'une de ces journées à oublier, donc je me concentre désormais entièrement sur Imola.»