Crédit : AFP

Tennis

Auger-Aliassime freiné dans son élan à Cologne

Publié | Mis à jour

Félix Auger-Aliassime n’aura finalement pas la chance de prendre sa revanche sur l’Allemand Alexander Zverev en finale du tournoi de Cologne. 

En effet, l’Argentin Diego Schwartzman a mis fin au beau parcours du Québécois samedi en demi-finale.   

Deuxième favori de l’épreuve et neuvième raquette mondiale, Schwartzman s’est imposé en trois manches de 6-4, 5-7 et 6-4 face à Auger-Aliassime, qui est 22e au monde. Il l’a ainsi privé d’une deuxième finale en autant de semaines à Cologne, où l’ATP présentait deux tournois consécutifs.

Zverev, qui avait vaincu le Québécois la semaine dernière en finale, a à nouveau assuré sa place en ronde ultime en défaisant l’Italien Jannik Sinner en deux manches de 7-6 (3) et 6-3, samedi, dans l’autre demi-finale.

Schwartzman a brisé le service d’Auger-Aliassime en tout début de rencontre, et a réussi à maintenir son avance pour empocher le premier set.

Alors que l’Argentin de 28 ans servait pour le match à 5-4, le Québécois a réussi à se replacer dans la manche en obtenant son premier bris de service. Il a brisé à nouveau son adversaire au 12e jeu pour forcer la tenue d’une manche ultime.

Le Sud-Américain a finalement obtenu le bris décisif au troisième jeu de la troisième manche et a bouclé la victoire après 2h 31min de jeu.

«Felix est un très bon joueur, a dit l’Argentin en entrevue avec l’ATP. Peut-être qu’au début il faisait quelques erreurs. J’ai saisi l’occasion de le briser au premier set. Au deuxième, je jouais très bien puis il s’est mis à jouer de manière très agressive et à faire plusieurs coups gagnants... C’était vraiment difficile à la fin.»

Récent demi-finaliste à Roland Garros et finaliste à Rome, Schwartzman tentera de mettre la main sur son premier titre cette saison, dimanche.

Une finale pour Dabrowski

Du côté de la WTA, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire brésilienne Luisa Stefani ont obtenu leur billet pour la finale du double du tournoi d’Ostrava, en République tchèque, après le désistement des favorites locales Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova.

En ronde ultime, Dabrowski et Sefani se mesureront à la Belge Elise Mertens et à la Biélorusse Aryna Sabalenka, premières têtes de série de l’épreuve.