Crédit : AFP

UFC

Nurmagomedov: une première fois sans son père

Publié | Mis à jour

C’est sans son paternel que Khabib Nurmagomedov tentera de défendre son titre des poids légers de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) contre Justin Gaethje, samedi, à Abu Dhabi.

Le père et l’entraîneur du champion est décédé à la suite de complications reliées à la COVID-19 en juillet dernier.

«Nous allons nous ennuyer de toi, père. Tu étais un père, un ami, un frère et un entraîneur. Tu m’as appris tout ce que je sais. J’espère que tu étais fier de moi», avait écrit Nurmagomedov sur son compte Instagram après la mort de son papa.

Depuis le plus jeune âge de son fils, Abdulmanap Nurmagomedov l’a poussé à devenir un grand champion d’arts martiaux mixtes, le faisant notamment lutter avec des bébés ours.

«Qui sait comment je vais être, comment je vais me sentir dans la cage? Personne ne le sait», a indiqué Nurmagomedov au réseau ESPN lorsqu’il a été questionné sur l’absence de son entraîneur de longue date.

«Physiquement, je me sens bien. Mentalement, je me sens bien aussi, a-t-il ajouté. Mais c’est la première fois que je vais être dans une situation difficile quand j’entrerai dans la cage.»

Du respect pour son rival

Nurmagomedov a profité de la pesée de vendredi pour saluer les qualités de Gaethje.

«Je pense qu’il est dynamique avec ses mains, a affirmé le Russe de 32 ans. Il a de bons coups de pied. Ils [ses adversaires] sont tous bons quand ils sont debout, mais quand je les attrape, ça change. J’ai une plus grande estime pour Justin que pour les autres. Il sait comment lutter. Ce sera difficile, mais je me suis préparé pour l’amener au sol 100 fois.»

Gaethje, qui est le champion par intérim chez les 155 lb, est sur une séquence de quatre victoires. Malgré une certaine confiance, il sait qu’il en aura plein les bras contre Nurmagomedov.

«Il est bon dans tout et tout ce qu’il fait est inorthodoxe, a indiqué l’Américain de 31 ans. Tout ce qui se déroule [dans la cage] est une question de ”timing” et de positionnement. Je crois qu’il est dans l’élite mondiale à cet égard. Il n’a toutefois pas l’air de vouloir me donner beaucoup de coups. Il a dit que nous passerons 25 minutes par terre, donc nous allons voir.»

Par ailleurs, les deux combattants ont respecté la limite de poids permise vendredi.