Crédit : Photo AFP

MLB

Série mondiale: Jacques Doucet dévoile son choix

Publié | Mis à jour

La Série mondiale entre les Dodgers de Los Angeles et les Rays de Tampa Bay, qui ont divisé les honneurs des deux premiers matchs, a de quoi captiver bien des amateurs de baseball.

Au moment d’y aller de quelques prédictions avant le début de la présente saison, de nombreux observateurs plaçaient d’ailleurs les Dodgers en grande finale. Parmi les experts sondés par «Le Journal de Montréal», dans l’édition du 10 mars, un seul avait toutefois prédit l’ultime confrontation entre les Rays et les Dodgers, soit le vénérable Jacques Doucet.

«Ça fait ma journée, je ne me souvenais pas de ça, a admis humblement M. Doucet, en riant, lorsqu’on lui a fait part de sa prédiction. Honnêtement, pour les Dodgers, je n’avais aucun doute qu’ils allaient traverser la Nationale, mais dans l’Américaine, il y avait plusieurs candidats. J’avais confiance de voir les Rays se battre pour le premier rang de leur section avec les Yankees, mais d’autres clubs étaient aussi dangereux, dont les White Sox et les Astros.»

M. Doucet aura finalement placé ses billes sur les Rays et cela lui a souri. Le célèbre descripteur du réseau TVA Sports, également chroniqueur au «Journal», avait alors vu dans sa boule de cristal que les Dodgers allaient ultimement remporter la Série mondiale et il n’a pas changé d’avis.

«Je prévois malheureusement que ce sera une victoire pour les Dodgers», a-t-il laissé tomber.

Et pourquoi, malheureusement?

«Ce qu’on aime moins des Dodgers, c’est qu’ils démontrent une certaine arrogance comme organisation, un peu comme les Yankees, a indiqué M. Doucet. S’il leur manque un joueur, ils n’ont qu’à demander combien ça coûte. Par exemple, avec les poches déjà pleines, les Dodgers sont allés chercher Mookie Betts à Boston, l’hiver dernier.»

«C’est difficile de favoriser les Rays contre les Dodgers, a-t-il ajouté, tout en faisant abstraction de la masse salariale des deux équipes [107,9 millions $ contre 28,3 millions $ en faveur des Dodgers]. À Los Angeles, les joueurs et les entraîneurs ont tellement d’expérience. Je ne dirai pas le contraire: les Dodgers ont une maudite belle équipe de baseball.»

Le retour des Expos

Jacques Doucet, qui a été la voix des Expos pendant 33 ans, a une autre bonne raison d’appuyer les Rays. C’est effectivement le club qu’on lie à Montréal dans un projet de garde partagée.

«La prédiction que j’ai faite et qui ne s’est pas encore réalisée, c’est que le baseball majeur revienne à Montréal», a-t-il souhaité.

«Je suis convaincu qu’on continue de travailler fort en coulisses», a noté M. Doucet.

Pas de place à l’erreur

Pour la suite de la Série mondiale, la marge de manoeuvre est mince pour les Rays, selon l’expert.

«Pour espérer gagner, les Rays ne peuvent pas se permettre d’erreurs, que ce soit en défensive ou à l’attaque, avec des coureurs sur les sentiers, a analysé le descripteur d’expérience. Ils doivent aussi en profiter et frapper contre les releveurs des Dodgers. Dans le cas des Dodgers, il faut plutôt malmener les partants des Rays, car la relève de Tampa est très efficace.»