Crédit : AFP

NFL

Dak Prescott va bien malgré tout

Publié | Mis à jour

Quelques jours à peine après avoir subi une opération pour une fracture ouverte et une dislocation de la cheville droite, le quart-arrière des Cowboys de Dallas Dak Prescott a tenu à rassurer ses partisans, jeudi.

«Je veux juste dire aux gens que je vais bien et je ne peux vous remercier suffisamment pour votre soutien, votre amour et vos prières, a-t-il dit, souriant, dans une vidéo diffusée sur son compte Instagram. C’est vraiment apprécié. Autant d’amour et d’encouragements font une grosse différence.»

Prescott s’est blessé dimanche lors du troisième quart du match contre les Giants de New York et a immédiatement été transporté dans un centre hospitalier de la région d’Arlington, au Texas. Il a subi une intervention chirurgicale le jour même et est sorti de l’hôpital le lendemain.

Selon le réseau NFL Network, il lui faudra de quatre à six mois de rééducation.

«Je suis dans un bon état d’esprit. Je suis allé voir le médecin et ma jambe pour la première fois depuis l’opération. Je suis prêt à entreprendre la route vers le retour. Je sais que ce petit obstacle ne sera qu’un autre chapitre du livre. Je suis heureux d’aller de l’avant et de l’écrire», a indiqué Prescott.

«Je vais garder le moral et je suis impatient pour la suite de la saison. Je vais suivre mon sport avec une perspective différente, pour soutenir à mes coéquipiers et ceux dans la ligue qui en ont besoin.»

Une année mouvementée

Avant ce dernier incident, Prescott connaissait déjà une année pour le moins mouvementée.

Après des négociations difficiles avec les Cowboys, il a dû se contenter de l’étiquette de joueur de concession pour la présente saison et pourrait devenir joueur autonome à la fin de la campagne.

Prescott a également révélé récemment avoir souffert de problèmes d’anxiété et de dépression à la suite du suicide de son frère, survenu au mois d’avril. La pandémie de COVID-19 n’a fait qu’ajouter à son fardeau.

Malgré tout, il a réussi à tirer son épingle du jeu sur le terrain, lui qui menait la NFL avec 151 passes captées et 1856 verges avant sa blessure. En cinq parties, il a réussi neuf passes de touché et a franchi trois fois la ligne de but adverse par la course.