Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

LHJMQ

«On ne se fera pas de cachettes, c’est décevant»

Publié | Mis à jour

Ignoré par les 31 équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) lors du repêchage de la semaine dernière, Théo Rochette préfère regarder vers l’avant.

L’attaquant des Remparts de Québec entend maintenant profiter de la saison actuelle pour prouver sa véritable valeur aux formations du circuit Bettman.

Classé au 89e rang chez les patineurs nord-américains par la Centrale de recrutement de la LNH, Rochette s’attendait à être sélectionné. Les pronostics le voyaient être réclamé entre la quatrième et la septième ronde. Au final, il n’a pas fait partie des 217 joueurs repêchés les 6 et 7 octobre. 

«On ne se fera pas de cachettes, c’est décevant. Je ne m’attendais pas forcément à ça, mais j’aurai l’occasion de me reprendre cette saison et de prouver ma valeur, ce que je n’ai pas eu la chance de faire l’an dernier», a-t-il mentionné au terme de l’entraînement des Remparts, mardi.

S’il estime ne pas avoir eu la chance de se faire valoir la saison dernière, c’est qu’une mononucléose l’a ralenti l’an dernier.

«Ensuite il y a eu l’adaptation après l’échange et quand ça s’est mis à mieux aller, la COVID-19 est arrivée. Quand ça va recommencer, ce sera une occasion pour moi de me racheter. Par contre, je ne veux pas utiliser ça comme une excuse.»

Exemples 

Patrick Roy a attendu quelques jours avant de discuter avec son jeune joueur de la situation, préférant laisser retomber la poussière.

Dimanche dernier, il a pris le temps d’avoir une bonne discussion avec Rochette, question de lui faire comprendre que rien n’était joué dans son cas.

«Je lui ai rappelé que j’ai dirigé Jonathan Marchessault qui n’a pas été repêché, mais qui connaît une très belle carrière et, à l’inverse, Conner Bleackley avait été le choix de première ronde de l’Avalanche du Colorado (en 2014) et il n’a toujours pas joué un match dans la LNH. Il y a aussi les exemples de Yanni Gourde ou Mike Keane. Il ne faut pas que Théo le prenne personnel et je pense qu’il est sur la bonne voie.» 

Chose certaine, Rochette aura toutes les chances de son côté afin de prouver sa valeur. Roy a déjà mentionné qu’il comptait l’utiliser dans le rôle de premier joueur de centre de l’équipe.

«Pat me fait confiance et me fait jouer. C’est une belle opportunité pour moi. Je suis prêt à jouer et à montrer ce dont je suis capable, mais je vais surtout essayer d’avoir du plaisir. C’est le plus important.»