Canadiens de Montréal

De durs sacrifices à venir

Publié | Mis à jour

Le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, croit qu’il pourra compter sur une bien meilleure équipe lors de la prochaine saison puisqu’il est parvenu à régler ses quatre principales priorités.

Un gardien adjoint, un gros défenseur, un attaquant de puissance et un marqueur : ce sont les quatre besoins que le DG croit avoir comblés lors de la saison morte avec Jake Allen, Joel Edmundson, Josh Anderson et Tyler Toffoli.  

«On avait quatre cas à cocher et on l’a fait. Alors on est fiers de notre [travail], a dit Bergevin en vidéoconférence, mardi. On est satisfait de notre équipe et on est vraiment excités en vue de la prochaine saison.» Voyez sa conférence de presse dans la vidéo ci-dessus.

S’il est parvenu à effectuer ses emplettes sans sacrifier ses espoirs ou ses choix au repêchage à l’excès, il est toutefois conscient du travail qui l'attend l’été prochain, avec six joueurs autonomes sans compensation et plusieurs autres avec compensation. Il pourrait devoir faire face à des choix différents.

«C’est certain que la pandémie a affecté le marché, mais d’une façon, les joueurs sont moins payés et on a une masse salariale qui dicte les choses. Pour emmener les joueurs, ç’a coûté des sous, et ça affecte des joueurs à d’autres positions», a-t-il avancé.

Sans commenter les discussions avec l’attaquant Brendan Gallagher, qui ont été rompues aujourd’hui selon l’agent du joueur, il a offert une réponse qui pourrait faire craindre le pire.

«On doit respecter la masse salariale et [on a établi] un montant qui va aller à chaque joueur, et il faut comprendre que ce n’est pas un montant infini. Donc, il faut être prudent et faire des sacrifices. [...] On n’a pas le choix, la masse ne bougera pas pendant des années.»

«Ce sont des joueurs qui sont importants et qu’on aimerait garder à Montréal. Mais pour l’instant, il est trop tôt pour dire comment les événements vont se dérouler.»

Un peu de chance  

Bergevin a d’ailleurs expliqué que le déroulement des événements au jour le jour a permis de trouver les pièces manquantes du casse-tête. 

Il a ainsi avancé que les décisions des Hurricanes de la Caroline et des Canucks de Vancouver de ne pas garder Joel Edmundson et Tyler Toffoli respectivement ont été centrales dans les récents développements.

«Il y a un peu de chance là-dedans. Les choses sont tombées en place et on en a profité.»

En ce qui a trait au plafond salarial, que le Tricolore ne respecte pas dans la situation actuelle, Bergevin a indiqué qu’il allait être difficile de conserver 23 joueurs avec l’équipe cette saison. Échanger un attaquant ou céder des joueurs au Rocket de Laval, dans la Ligue américaine, sont des possibilités.

Il croit également que de plus en plus de jeunes joueurs pourront faire leur place dans le circuit pour aider les clubs à respecter le plafond.

- Bergevin a vanté l’expérience et la flexibilité de Tyler Toffoli, quelques heures après lui avoir consenti un contrat. Toffoli a en effet remporté la coupe Stanley avec les Kings de Los Angeles en 2014.

- Dès le début de sa conférence de presse virtuelle, mardi, il a vanté la capacité de Toffoli à jouer à droite comme à gauche, même s’il a principalement oeuvré le flanc droit au cours de sa carrière. Il a également apprécié sa capacité à jouer sur le jeu de puissance tout comme en infériorité numérique.