Crédit : AFP

Baseball - MLB

Les Marlins poursuivent leur parcours inattendu

Publié | Mis à jour

Bien peu d’observateurs croyaient aux chances des Marlins de Miami avant le début de la saison. Or, les voilà au deuxième tour des séries éliminatoires après qu’ils aient éliminé les Cubs de Chicago, vendredi, au Wrigley Field.

Misant sur l’efficacité de leurs lanceurs, les Marlins ont vaincu les Cubs par le pointage de 2 à 0 pour balayer les honneurs de cette courte série 2 de 3. L’équipe de Miami affrontera maintenant les Braves d’Atlanta au deuxième tour.

Les Marlins poursuivent leur surprenant parcours après avoir montré une fiche gagnante de 31-29 en saison régulière, et ce, malgré une éclosion de COVID-19 qui a frappé l’équipe durant la campagne.

«Cette équipe a eu tellement de hauts et de bas, a eu des problèmes avec le coronavirus, mais elle n’a jamais abandonné. Regardez où nous sommes rendus maintenant», a dit Magneuris Sierra, auteur d’un point produit, au USA Today.

Dans la rencontre de vendredi, le jeune partant Sixto Sanchez, maintes fois comparé à son compatriote dominicain Pedro Martinez, ancien lanceur des Expos de Montréal, a donné le ton. Le droitier de 22 ans a blanchi les Cubs pendant cinq manches, retirant au passage six frappeurs sur des prises. Les vétérans releveurs Brad Boxberger, Richard Bleir, Kimi Garcia et Brandon Kintzler ont complété le travail.

«Tellement d’émotions»

«Il y avait beaucoup d’émotions, a confié Kintzler au South Florida Sun Sentinel. Tout ce qui a mené à ce (dernier) retrait, à cette manche, à ce match. Toute cette année. Évidemment, nous n’avons pas terminé, mais il y a tellement d’émotions.»

Les Cubs ont été limités à cinq coups sûrs dans ce match. Garrett Cooper a produit le premier point des Marlins, en début de septième manche, avec un circuit en solo tandis que Sierra a ensuite poussé un coéquipier au marbre, à l’aide d’un simple opportun.

«C’est le plus beau sentiment que j’ai vécu dans ma carrière, a lancé Cooper au USA Today, lui qui n’a pas joué pendant un mois cet été après avoir été testé positif au coronavirus. Après tout ce que l’équipe a traversé... Vous avez vu comme tout le monde était heureux. Je flottais lorsque je faisais le tour des sentiers. C’est quelque chose qui ne s’explique pas.»

Le Japonais Yu Darvish avait très bien fait au monticule pour les Cubs jusque-là, quittant finalement la rencontre après avoir donné deux points en six manches et deux tiers.