Crédit : Kevin Jairaj-USA TODAY Sports

Soccer

Homophobie: une équipe de l'USL reste au vestiaire

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le Loyal de San Diego a refusé de jouer la deuxième demie d’un duel l’opposant au Rising de Phoenix, mercredi, après que le milieu de terrain Collin Martin eut été la cible de commentaires homophobes un peu avant le sifflet des 45 minutes.

Junior Flemmings, du Rising, aurait été l’auteur des commentaires déplacés à l’endroit du joueur, qui avait révélé son homosexualité récemment. Le Loyal souhaitait que Flemmings soit chassé du match, mais ils n’ont pas obtenu gain de cause.

«Nous sommes au courant de l’utilisation présumée d’une insulte homophobe lors du match de ce soir [mercredi] entre le Loyal et le Rising, a commenté l’United Soccer League [USL] dans un communiqué. Le langage grossier et abusif de tout type n'a absolument aucune place dans notre société et ne sera pas toléré dans les matchs de l’USL. Une enquête est actuellement en cours pour déterminer les faits entourant l'incident et de plus amples informations seront fournies dès qu'elles seront disponibles.»

Quelques jours plus tôt, le Royal avait également décidé de déclarer forfait après un verdict nul de 1 à 1 contre le Galaxy de Los Angeles II, la semaine dernière. Un autre joueur de l’équipe avait été l’objet d’insultes racistes en deuxième demie. Les joueurs avaient cette fois continué la partie, non sans avoir plaidé la cause aux officiels.

«Nous avons fait face à beaucoup d'adversité en tant qu'équipe dans la dernière semaine, a déclaré l’entraîneur-chef du Loyal, Landon Donovan. Il y a eu un incident difficile à vivre la semaine dernière contre Los Angeles, et nous nous sommes fait la promesse, ainsi qu'à nos amateurs, à notre communauté, à l’USL, que nous n'accepterons pas la bigoterie, les propos homophobes et tout ce qui n'a pas sa place au soccer.»