Crédit : Photo AFP

Tennis

Roland-Garros: Félix Auger-Aliassime défait d'entrée

Publié | Mis à jour

Le Québécois Félix Auger-Aliassime a perdu son match de premier tour de Roland-Garros, lundi, alors qu'il n'a pu faire le poids face au Japonais Yoshihito Nishioka.

Le jeune joueur de 20 ans, 19e tête de série de la compétition française, a été défait en trois manches de 7-5, 6-3 et 6-3.      

Le Québécois a commis pas moins de 58 fautes directes et n’a été en mesure de briser son adversaire que deux fois en 13 occasions.

Très efficace en retour de service, remportant 46 % des points en retour de service, Nishioka, 52e raquette mondiale, a quant à lui profité de six de ses 13 balles de bris.

Il s’agissait d’un deuxième duel entre les deux hommes dans les tournois de l’ATP. Nishioka avait également mis fin au parcours de «FAA» à Cincinnati, l’année dernière.

Auger-Aliassime (22e) avait atteint les huitièmes de finale aux Internationaux des États-Unis récemment, s’inclinant finalement devant l’Autrichien Dominic Thiem.

Nishioka affrontera maintenant le Français Hugo Gaston (239e) au deuxième tour. Ce dernier a vaincu son compatriote Maxime Janvier (204e) en trois manches de 7-6 (5), 6-4 et 6-3. 

Ainsi, Auger-Aliassime, 22e au classement de l'ATP, conclut cette mini-saison sur terre battue avec une seule victoire en trois compétitions (Rome, Hambourg et Roland-Garros).

Diez tombe 

Le Canadien Steven Diez n’a pour sa part jamais été en mesure de bâtir sur son avantage obtenu en première manche pour finalement s’incliner en quatre sets de 4-6, 6-3, 6-3 et 6-4 devant l’Américain Mackenzie McDonald (211e).

Diez (181e) avait accédé au tableau principal en défaisant le Français Enzo Couacaud en deux manches de 6-3 et 6-4 lors de son dernier match des qualifications. Il s’agissait d’une première présence pour lui dans le tableau d’un tournoi du Grand Chelem.

McDonald pourrait maintenant affronter nul autre que la deuxième tête de série et 12 fois champion de l’événement, Rafael Nadal, au deuxième tour. 

Atterrissage contrôlé pour Thiem contre Cilic   

Le N.3 mondial Dominic Thiem n'est pas tombé dans le piège du Croate Marin Cilic (40e) qu'il a dominé en trois sets 6-4, 6-3, 6-3 au premier tour de Roland-Garros lundi pour ses retrouvailles avec le circuit deux semaines après son sacre aux Internationaux des États-Unis.

On avait quitté Thiem à bout de nerfs après une finale crispante face à Alexander Zverev à New York mi-septembre.

Quinze jours plus tard seulement, le double finaliste sortant de Roland-Garros a rapidement pris ses marques sur terre battue et enchaîné avec solidité sous le toit du court Central. Il n'avait pourtant pas été gâté au tirage en héritant d'un autre lauréat en Grand Chelem avec Cilic (US Open 2014).

Globalement solide, l'Autrichien s'est montré de plus en plus percutant au fil du match. Dans le troisième set, il a rapidement comblé un bris de retard et remporté cinq jeux de suite (de 0-2 à 5-2) avant de s'imposer en à peine plus de deux heures.

«Deux semaines entre deux Grand Chelem, c'est très court, mais j'adore ce tournoi, c'est mon Grand Chelem préféré, et je voulais vraiment bien m'y préparer», a déclaré Thiem.

«Je suis très content de mon premier tour», s'est-il félicité en évoquant à la fois la transition entre dur et ocre, les conditions fraîches et le fait d'être opposé à un ancien vainqueur en Grand Chelem.

À contre-courant de la plupart des joueurs, Thiem «adore jouer quand il fait dix, quinze degrés». «Ca me rappelle mes tournois juniors en Autriche, j'aime bien quand le court n'est pas trop rapide et que j'ai du temps en fond de court», a-t-il expliqué.

Thiem affrontera l'Américain Jack Sock au tour suivant.

Fognini sorti d'entrée

L'Italien Fabio Fognini, tête de série N.14 à Roland-Garros, a échoué dès le premier tour face au Kazakh Mikhail Kukushkin, vainqueur 7-5, 3-6, 7-6 (1), 6-0 lundi.

Très solide au service (78% de premières balles), Kukushkin affrontera au deuxième tour, son meilleur résultat à Roland-Garros, le qualifié Pedro Martinez. L'Espagnol a battu un autre qualifié, l'Australien Aleksandar Vukic.

Opéré des deux chevilles au printemps, en plein confinement, Fognini, âgé de 33 ans, est à la recherche de son meilleur niveau, lui qui n'a remporté depuis la reprise du circuit qu'un match en 4 tournois disputés.

A Kitzbühel, Rome et Hambourg comme à Paris, Fognini évoluait pourtant sur terre battue, sa surface de prédilection (210 succès pour 146 défaites désormais).

Vainqueur du Masters 1000 de Monte Carlo en 2019, en battant au passage Rafael Nadal en demi-finale, Fognini est l'un des 4 joueurs (avec Djokovic, Gaudio et Thiem) à compter 3 victoires sur terre battue face à Majorquin, roi de Roland-Garros. Il avait atteint les quarts de finale à Paris en 2011.

Une autre tête de série en difficulté ces dernières semaines a aussi fait ses bagages lundi: le jeune Canadien Félix Auger-Aliassime (22e mondial), battu par le Japonais Yoshihito Nishioka. 

Cet espoir du tennis mondial, âgé de 20 ans, avait échoué au premier tour à Rome et au deuxième tour à Hambourg.