Crédit : AFP

F1

Lance Stroll critique Charles Leclerc

Publié | Mis à jour

Lance Stroll ne gardera pas de bons souvenirs du Grand Prix de Formule 1 de Russie. Victime d’un ennui mécanique pendant les qualifications samedi, le Québécois est sorti perdant d’un accrochage provoqué par Charles Leclerc, dimanche.

L’athlète de 21 ans a d’abord retraité aux puits en raison d’une surchauffe lors du deuxième segment des qualifications, ce qui l’a privé d’un deuxième tour rapide. 

Il a dû se contenter de la 12e place sur la grille de départ.

Malgré tout, Stroll a connu un excellent départ à l’extinction des feux dimanche, si bien qu’il roulait en septième position après avoir dépassé Leclerc. Ce dernier a toutefois été incapable d’éviter la roue arrière de Stroll, qui lui avait pourtant laissé tout l’espace nécessaire.

«J'ai pris un excellent départ et j'étais à la septième place au moment de la collision, a-t-il analysé dans un communiqué de son écurie Racing Point. Ayant eu le libre choix des pneus en partant en dehors du top 10, nous étions vraiment bien placés pour exécuter une course solide et marquer plein de points. 

«Malheureusement, ce n’est pas arrivé parce que mon pneu arrière droit a été heurté par Leclerc lors du premier tour.»

Après avoir regardé la reprise, le Montréalais croit que le Monégasque aurait pu éviter l’accrochage au volant de sa Ferrari et estime qu’il aurait dû être pénalisé pour son geste.

«Je suis très surpris qu'il n'ait pas obtenu de pénalité, car je lui ai laissé beaucoup de place et il aurait pu éviter le contact en évitant de sortir aussi large du virage. 

«J'étais sur le bord de la piste et je n'aurais pas pu faire plus pour l'éviter, donc je suis déçu qu'un geste négligent nous ait coûté un résultat potentiellement bon.»

Pas question de se morfondre toutefois, même s’il s’agit d’un deuxième abandon consécutif. Le Québécois a conséquemment glissé de la quatrième à la huitième place au classement des pilotes.

«Ce qui est fait est fait, et je suis prêt à me concentrer sur un retour plus fort en Allemagne», a-t-il conclu.