Séries 2020 de la LNH

Stamkos: un pari risqué

Publié | Mis à jour

Steven Stamkos a joué 803 matchs dans la LNH et 71 autres rencontres en séries. Mais il gardera toujours en tête le match du 23 septembre 2020 contre les Stars de Dallas.

Stamkos a obtenu seulement cinq présences et un temps de jeu de 2 min 47 s dans cette troisième rencontre de la finale de la Coupe Stanley. Il a marqué à son unique tir contre Anton Khudobin.  

Pour le capitaine du Lightning, c’était surtout une victoire du courage. Il a réalisé un retour au jeu après une interminable absence. Il n’avait pas joué depuis le 25 février contre les Maple Leafs. Incommodé par une blessure, le numéro 91 a regardé ses coéquipiers du banc des siens pour les deux dernières périodes.

«C’est tout simplement une expérience incroyable de pouvoir partager ce moment avec mes coéquipiers, a raconté Stamkos. J’ai fait beaucoup de travail dans l’ombre pour revenir au jeu. Il y a un mois, je n’aurais pas cru pouvoir participer à un match et avoir un impact sur cette rencontre. C’était incroyable de pouvoir participer à cette victoire importante. J’étais simplement heureux de pouvoir contribuer dans un match au cours duquel je n’ai pas beaucoup joué.»

Pari risqué 

Stamkos avait reçu le feu vert des médecins du Lightning la veille de ce troisième match contre les Stars.

«Nous savions que ça allait être risqué d’essayer de sauter dans l’action après une aussi longue période sans jouer, a expliqué le capitaine. Tu veux faire tout ce que tu peux pour aider ton équipe à gagner. J’ai regardé ces gars être dédiés à notre objectif ultime. Alors, en faire partie ce soir [mercredi] est un rêve devenu réalité. Je suis fier de ces gars-là. J’étais content de partager ce moment avec eux et d’être sur le banc à regarder de quelle brillante façon nous avons joué.»

Stamkos a admis avoir ressenti une douleur qui l’a empêché de jouer durant les 46 dernières minutes.

«Je voulais jouer autant que je le pouvais, a-t-il répliqué. Évidemment, il y a un problème avec lequel je dois vivre. On verra ce qu’il adviendra maintenant. Mais j’étais extrêmement heureux de contribuer à la victoire et de prendre place sur le banc. Il y a encore beaucoup de hockey à jouer. Il faut se concentrer sur le prochain match.»

Le trophée avant les chiffres 

Auteur de son 10e but depuis le début des séries, Victor Hedman est resté bien modeste sur l’exploit qu’il venait de réaliser. Il a les yeux sur la coupe Stanley et non pas sur les marques personnelles.

«Je suis heureux de contribuer, mais comme Kutz (Kucherov) l’a dit l’autre soir, nous ne sommes pas ici pour les statistiques personnelles, mais pour gagner la coupe Stanley. Évidemment, je suis content de la façon dont ça se passe, mais l’important, c’est d’aider l’équipe à gagner. Que ce soit en bloquant un tir ou en marquant un but, ça ne change rien.»

Dans l’histoire de la LNH, seulement trois défenseurs ont marqué 10 buts ou plus une même année en séries. Il a suivi les pas de Paul Coffey (12) et de Brian Leetch (11).