Canadiens de Montréal

À VOIR: Bergevin se prononce sur tous les dossiers chauds

Publié | Mis à jour

Le directeur général des Canadiens de Montréal, Marc Bergevin, a survolé avec candeur et transparence les gros dossiers entourant son équipe, mardi, lors de l'émission JiC.

Le TVASports.ca a recueilli les citations marquantes de ce long entretien que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessus. 

Au sujet de Phillip Danault...              

«C'est certain qu'il est un joueur important pour nous. La COVID a le dos large, mais avec un plafond stable pour au moins deux ans, on doit gérer la situation de façon prudente. Et le joueur aussi, peut-être qu'il aimerait attendre de voir comment ça va se passer. Les discussions avec son agent n'ont pas commencé, mais on a cinq ou six joueurs dans la même situation. Je m'attends à faire le tour de ces dossiers pour prendre le pouls.» 

«Danault est relativement jeune. Il n'a pas 33 ans, il en a 27. L'idéal pour nous, c'est de s'entendre avec lui, mais il est encore très tôt pour évaluer ça.»

Max Domi...             

«J’ai parlé de lui avec Claude et j’ai eu des discussions avec Max. C’est un joueur très intelligent. Il est capable de s’asseoir, de regarder son match et de voir [ce qui cloche]. Max est un joueur avec de la puissance et du talent. À sa première année, il jouait avec puissance d'abord et les habiletés suivaient. Cette année, il misait surtout sur son talent et moins sur sa puissance. Il s'est battu avec ça toute l'année.»

«Il n'a jamais demandé une transaction.»

«Je le vois à Montréal au début de la prochaine saison. Je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas redevenir le joueur qu’il était.»

Brendan Gallagher...            

«Même quand il ne s'inscrit pas au pointage, il amène quelque chose. Il y a des joueurs qu'on a amenés ici, ils étaient de bons marqueurs, mais s'ils ne produisaient pas pendant cinq matchs, ils n'amenaient rien à l'équipe.» 

Jonathan Drouin...            

«Il a eu un bon début de saison. Il s’est blessé et a eu beaucoup de difficultés en revenant. Au début, dans la bulle, il a eu un peu de misère. Mais j’ai aimé sa deuxième moitié dans la bulle, et pas juste ses points, mais aussi sa façon de compétitionner et d'aller dans l’enclave. 

«La chimie entre lui et Nick Suzuki nous donne beaucoup de choses à regarder pour l’an prochain.»

L'acquisition de Joel Edmundson, un autre défenseur gaucher...            

«Tu as besoin de profondeur. Si on compose avec un calendrier condensé, c’est certain que nos six [meilleurs] défenseurs ne seront pas là toute l’année.»

Sur le marché des joueurs autonomes et Torey Krug...           

«Est-ce qu'on va avoir encore de l'argent le 9 octobre? Ça reste à voir...»

S'il pense utiliser la quasi totalité de la masse salariale l'an prochain...   

«Oui, mais encore là, on veut des ententes qui vont plaire à nous ainsi qu'aux joueurs, comme Edmundson en ce moment. On ne veut pas en donner plus pour dire qu'on dépense plus. On ne se rendra pas à 81,5 M$ pour avoir une marge de manoeuvre avec les blessures, mais on ne sera pas loin de ça.»

Sur l'acquisition de Jake Allen...    

«On avait un luxe cette année d'avoir de l'espace sur la masse salariale et on réalise que l'an prochain, il est possible qu'il y ait beaucoup de matchs en peu de temps à cause de la pandémie. Ce sera encore deux fois plus important d'avoir un bon second. Nos deux gardiens pourront nous donner des victoires.»

Ce qui manque au CH...           

«J’aimerais amener un gars avec un gros gabarit, capable de produire offensivement. Ce serait l’idéal. Encore là, ce joueur est-il disponible? Les équipes ne s’en débarrassent pas.» 

«Je regarde ça au quotidien.» 

Les offres hostiles...            

«C’est un outil, oui. Il y a des raisons pour lesquelles on en a fait une l’an passé.» 

«Si ça n’arrive pas souvent, c’est parce que, si tu veux le joueur, il faut vraiment que tu surpayes.»

Les intouchables chez le CH...    

«Suzuki, Jesperi Kotkaniemi et Alexander Romanov, ça, ça reste à Montréal.»

«Carey Price aussi, il reste à Montréal, oublie ça [même avec le repêchage d'expansion à Seattle].»

Mattias Norlinder, l’élément souvent oublié dans la transaction de Max Pacioretty...          

«Je te dirais qu'il va probablement jouer dans la Ligue nationale.»

L'échange de Mikhail Sergachev...           

«Sergachev est un très bon défenseur... Jo [Drouin], Montréal, il a trouvé ça difficile. Tranquillement pas vite, il prend de la maturité. Je m'attends à ce que Jo reprenne là où il a laissé dans la bulle l'an prochain.»

Marc Bergevin a également parlé de plusieurs autres dossiers dans la première partie de l'entrevue que vous pouvez voir ci-dessous.