HKN-HKO-SPO-PHILADELPHIA-FLYERS-V-NEW-YORK-ISLANDERS---GAME-SIX

Crédit : AFP

LNH

«Il vieillit...» - Alain Vigneault

Publié | Mis à jour

Il n’y a aucun doute dans l’esprit d’Alain Vigneault : son équipe a les éléments nécessaires pour remporter une coupe Stanley dans les prochaines années.

C’est ce qu’a martelé l’entraîneur-chef des Flyers de Philadelphie, lundi, lors de son bilan de fin de saison.

«Je pense que nous sommes sur la bonne voie pour aller de l’avant et remporter une coupe Stanley», a-t-il dit au cours de la vidéoconférence qu’il a tenue avec les médias.

À sa première saison derrière le banc des Flyers, Vigneault a maintenu un dossier de 41-21-7 durant le calendrier régulier. Son équipe a fini au premier rang du mini-tournoi de l’Association de l’Est et vaincu le Canadien de Montréal au premier tour, mais a été éliminée en sept rencontres par les Islanders de New York en deuxième ronde.

«C’était évidemment décevant, mais nous mettons cela dans notre banque d’apprentissages et nous devrions tous être meilleurs [à l’avenir]», a dit le pilote sur la défaite des siens.

«Cette équipe a grandi au cours de l’année. Elle a progressé dans sa façon d’offrir un jeu nous permettant d’obtenir du succès en séries éliminatoires, a-t-il ajouté. Je crois que nous devons poursuivre sur cette lancée. Notre jeu défensif s’est amélioré. Dans mon esprit, notre jeu offensif était sur la bonne voie, en ce qui concerne la manière adéquate de jouer.»

Un message pour Giroux

Il reste tout de même que le premier trio des Flyers composé de Claude Giroux, de Sean Couturier et de Jakub Voracek n’a totalisé que sept réussites en éliminatoires.

Dans le cas de Giroux, capitaine de la formation de la Pennsylvanie, il a inscrit un seul but et fourni sept aides pour huit points en 16 parties des séries.

Vigneault a d’ailleurs été questionné sur l’âge de Giroux, 32 ans, et il s’est permis de lui donner un conseil pour la prochaine saison morte.

«Je suis d’accord pour dire qu’il vieillit. En ce moment, il a une opportunité, puisque nous sommes en pause. Le monde entier est en pause. Il doit prendre les prochains mois et vraiment travailler sur son conditionnement et probablement trouver un moyen de ralentir les effets du temps. Il vieillit.»

Vigneault a d’ailleurs l’intention de s’asseoir avec Giroux pour l’aider.

«Il y a certains domaines où je pourrais l’aider à mieux performer, a affirmé l’entraîneur. J’ai besoin de le voir face à face et qu’on s’assoit. [...] Évidemment, les discussions que j’aurai avec lui et qu’il tiendra avec moi vont être personnelles, mais je peux vous dire très clairement que je pense qu’il peut mieux jouer. Il peut mieux performer. Je connais Claude. Je vais mettre les efforts et le temps pour faire ça.»